Site icon FILLE DE PANAME

Tristan Lopin au théâtre du Marais

vlog culture, blog culture, expositions, musées, paris , vlog cinema, vlog sorties, vlog restaurants, sorties à paris, restaurants paris, restaurants, bars, salons de thé, brunch, theatre, concerts, boîtes, lieux de nuit, nouvelle youtubeuse, blog chroniques, chroniques culture, chroniques cinéma, chroniques expositions, chroniques restaurants, youtubeuse culture, youtubeuse cinema, youtubeuse expos, youtubeuse paris, youtubeuse sorties, youtubeuse restaurants, restos, tests restos, spectacles, comédies musicales, danse, concerts, blog cinema, blog paris, blogueuse culture, blogueuse theatre, blogueuse ciné, culture, fille de paname, filledepaname, vlog paris, paname, blog paris, blog parisien, tristan lopin, lopin, théâtre du marais
Crédit : Thomas Braut

La dépendance affective de Tristan Lopin

Tristan Lopin est aux petits soins pour ses invités. Il accueille son public avec des bonbons, veille à ce que tout le monde soit bien assis confortablement, tant et si bien que quand le spectacle commence, on a l’impression d’être venu voir un ami avec qui l’empathie est immédiate. On retrouve ce qui a fait la notoriété de sa chaîne Youtube (les conversations imaginaires avec son smartphone avec une amie dépressive) et la scène de lui servir de psychanalyse, comme si les spectateurs étaient autant de thérapeutes invités à se rendre chez lui pour l’écouter s’épancher. Il interpelle d’ailleurs souvent quelqu’un du public comme un confident de passage avec qui il pourrait bâtir une histoire romantique.

Crédit : Thomas Braut

Car si Tristan avoue tout de go qu’il est gay, ses préoccupations, elles, sont universelles : l’amour, le vrai, mais aussi tout ce qui conduit à ce dernier, entre mauvais choix (l’alcool qui vous fait passer une nuit avec la pire personne possible), Nutella à la cuillère, brunch bio en banlieue et ex qui reste accroché à la mémoire. Tristan, éternel adulescent, rit de lui, de l’ultraconnectivité de la société actuelle rivée sur le téléphone et les réseaux sociaux, écoute du Britney Spears sans aucune honte et nous touche à plusieurs reprises. Car derrière le large sourire, les grands yeux bleus enfantins, se cache un cœur prêt à fondre, tapi derrière des monticules de mauvaise foi et de grivoiseries acerbes. Tristan est en fait comme les bonbons qu’il distribue à l’entrée : acidulé, mais fondant et sucré. Un sacré gars, Lopin !

Théâtre du Marais
37 rue Volta
75003 Paris
01.71.73.97.83
Métro Arts et Métiers

Jeudi, vendredi et samedi à 21H30, jusqu’au 29 avril.

Quitter la version mobile