Constance au Grand Point Virgule

Gerbes d'amour
Copyright Frédéric Speller

Trash et paillettes

Constance revient sur scène et en plus, elle n’est pas seule. Pour son nouveau spectacle, Gerbes d’amour, elle est accompagnée de la musicienne Marie Reno pour un concert endiablé. Attention, zygomatiques à leurs risques et périls…

Avis aux princesses amatrices de licornes, aux romantiques échevelés, aux bambins aux fossettes craquantes et aux têtes enserrées emmitouflées dans un carré Hermès : ce spectacle n’est pas pour vous. Définitivement pas. Pour les autres, entrez, c’est ouvert ! Constance revient sur scène, sonnez hautbois (ou l’hallali) et résonnez musette ! D’autant plus que la belle s’invite en musique !

Copyright Claire Gontaud

Après un petit souci de black out, l’humoriste trash et sexy s’adjoint les bons services d’une souffre-douleur qui en redemande, l’immense (par la taille et le talent) Marie Reno qui, munie de son piano ou d’une guitare, va accompagner Constance au gré de chansonnettes à ne pas mettre entre toutes les oreilles. Car la blonde ne raffole que d’une chose (déjà présente dans ses sketchs précédents) : commencer doucement mais sûrement, pour aller ensuite droit au but. Des préliminaires tendres avant un orgasme extatique où tout y passe : le viol dans le RER, le féminisme façon rap des cités, l’alcoolisme, l’ennui d’une mère au foyer qui va se transformer en tueuse en série…

Copyright Frédéric Speller

En bossa nova ou en version rock, acoustique ou façon Patrick Sébastien,  Constance et Marie Reno, sans se dépareiller de leurs sourires et de leurs tenues aussi courtes qu’ingénues, vont se livrer à un concert humoristique qui va loin, très loin. On a parfois honte de rire autant, mais… c’est si bon la honte ! Didier Super et Giedré ont désormais une rude concurrence. Car la folie (fu)rieuse de Constance et Marie Reno ne va pas s’arrêter en si bon chemin et promet une nouvelle distribution de gerbes d’amour le plus longtemps possible. C’est tout le mal qu’on souhaite à ces deux trublionnes, elles qui nous ont fait tant de bien !

Gerbes d’amour, tous les mardis à 19h45.

Tarifs : à partir de 16 euros.

Grand Point Virgule

8 bis rue de l’Arrivée

75015 Paris

Publié par

Journaliste de formation et amoureux de Paris, J’ai écrit pour différentes publications à gros tirage (Questions de femmes, Le Républicain Lorrain, Carrefour savoirs, Aux petits oignons…) et pour des sites culturels (Evene.fr, Grand-Ecart.fr…). Pour Fille de Paname, je rédige articles et interviews essentiellement dirigés vers la culture. julien@filledepaname.com

2 commentaires sur « Constance au Grand Point Virgule »

Laisser un commentaire Annuler la réponse.