Site icon FILLE DE PANAME

LE PARIS DE CAMILLE SFEZ, PSYCHOLOGUE ET AUTEUR

Camille Sfez accompagne les femmes individuellement et en groupe pour favoriser l’émergence d’une nouvelle conscience de soi en tant que femme, pour un rayonnement juste et complémentaire du masculin. Voici son Paris.

Depuis quand êtes-vous à Paris ?

Je suis née à Paris, et j’y ai vécu toute ma vie sauf une année en Argentine pour finir mes études ainsi q’une année à Nice. J’ai du mal à envisager vivre ailleurs, même si de temps en temps je rêve d’une vie moins speed, plus proche de la nature.

Votre premier souvenir à Paris ? 

Je me souviens du Jardin des Tuileries avec ma grand-mère. Je jouais avec un bateau sur le bassin, mais c’était plutôt elle qui le faisait naviguer. Cette odeur de poussière, les pigeons, c’était un environnement merveilleux pour la petite fille que j’étais.

Jardin des Tuileries 

Quel est votre ou vos endroit(s) favori(s) à Paris ?

Longtemps, ce que je préférais c’était le dernier étage de Beaubourg, et voir la vue sur tous les toits de Paris. Je me sens toujours tellement chez moi là bas. Et puis j’ai habité des années dans le 11ème, près du boulevard Voltaire. Me promener là bas me rappelle mes années d’études et de liberté.

Quel est votre musée favori ? 

J’adore le Quai Branly, j’y vais souvent avec mes enfants. Je suis complètement fascinée par ces arts premiers, ils me connectent à une mémoire ancienne, une envie moi aussi de créer des poupées magiques, des masques ou des bâtons pour éloigner la pluie ! Je vais aussi régulièrement à la Halle Saint Pierre voir l’art brut. L’art brut me fait penser à mon travail d’art-thérapie, je suis toujours touchée de voir la vulnérabilité qui se dégage de ces oeuvres.

Un restaurant fétiche ? 

Nanashi, parce que c’est le lieu de rendez-vous avec mes copines depuis des années et que leurs alliances de goût ne me lassent pas.

 Une boutique fétiche ? 

Tienda Esquipulas, une boutique qui vend de l’artisanat mexicain, rue Houdon à Montmartre. Je crois que dans une autre vie je venais de ce pays, où tout est si coloré. Je craque pour les petites vitrines avec des Vierge de Guadalupe et des calaveras.

Un salon de thé, un café, un brunch ou autre à recommander ? 

L’interfabric ouvre un espace pour y prendre le gouter et j’ai hâte de le découvrir. Leur carrot cake est délicieux.

Quel est votre quartier préféré ? 

J’adore mon quartier. Je vis aux Batignolles, et depuis six ans que j’y suis, il a beaucoup changé. Chaque semaine, une nouvelle boutique ou un bar ouvre, c’est très dynamique. Et j’avoue qu’entre mes différents métiers, ma vie de femme et mes enfants, je suis contente qu’il y ait tout ça juste en bas de chez moi.

Comment vous déplacez-vous à Paris ? 

En métro, le plus pratique. Avant je faisais tout à vélo, mais depuis qu’on me l’a volé, je n’ai plus osé braver la pluie tout l’hiver. J’aimerais bien essayer la trottinette.

Si Paris était une chanson / une musique ?

J’aime bien la nouvelle chanson de Brigitte sur Paris.

Tes nuages mangent le ciel, avalée la tour Eiffel 
Paris, je t’aime et tu m’énerves 
Indocile et fatigante, impératrice brillante 
Paris, tu crânes et tu me hantes 

Si Paris était une odeur ?

Celle d’une boulangerie au petit matin ou des épices du Passage Brady.

Crédit Wikipédia : Passage Brady

Votre saison préférée à Paris ?

J’adore la fin d’été, début septembre. Les parisiens sont détendus, les feuilles commencent à rougir, les journées sont encore longues. J’aime me promener le long du canal de l’Ourcq, voir l’eau me fait du bien.

Un bar préféré, un lieu la nuit ? 

Paris a une vie la nuit ? À vrai dire cela fait longtemps que je ne suis pas sortie la nuit.

Paris le dimanche ? 

Un cours de yoga au Centre Sivananda quand je suis seule ou un atelier musical à la Philharmonie avec mes enfants. Et puis toujours le parc Martin Luther King et son skate parc.

Merci Camille !

Pour commander le livre de Camille Sfez, La puissance du féminin : ici

 

Quitter la version mobile