LE PARIS DE CHARLINE LECARPENTIER , JOURNALISTE MUSIQUE

charline lecarpentier

Charline est journaliste musique pour Libération, Time Out, Marie-Claire, Vanity Fair… Voici son Paris.

paname et moi

Depuis quand êtes-vous à Paris ?

Depuis 10 ans cette année.

Votre premier souvenir à Paris ?

J’ai été très marquée par ma visite de la Cité des enfants, à la Cité des sciences, quand j’étais enfant.

Paris vous le/ la définiriez comment ?

Capricieuse.

Quel est votre ou vos endroit(s) favori(s) à Paris ?

J’aime traverser le Pont au Change avec sa vue sur la Conciergerie, la lumière est souvent radieuse à Paris grâce aux nuages qui ont un bail presque permanent mais laissent percer le soleil. C’est un bel endroit pour l’apprécier tout en observant les touristes qui nous rappellent, l’air de rien, qu’on est chanceux d’y payer un loyer. 

800px-Pont_au_Change
Pont au Change. Crédit photo Wikipédia

Quel est votre musée favori ?

À Paris tous les quartiers ne sont pas égaux en beauté immédiate et il fait bon parfois se plonger dans des peintures. J’aime le Petit Palais pour son cadre et ses expositions cocon que l’on peut visiter sans pression. Le Musée de l’Homme est aussi une belle réussite, j’aime m’imaginer que ses conservateurs sont d’une autre espèce et ont décortiqué à l’aide de tous les pans de la science cet étrange phénomène qu’est l’Homme. Évidemment je ne me lasse pas non plus des classiques Rodin, Louvre, Pompidou, Palais de Tokyo … et je ne m’interdis pas de rire à certaines expos de ce dernier qui semblent parfois être un peu faites pour ça.

Un restaurant fétiche ?

Même si tous ces restaurants récents servant des tartines d’avocat sont très pratiques pour la végétarienne que je suis, j’aime aussi profiter des petits plaisirs touristiques de Paris en allant au Procope, aux prix accessibles malgré le décor napoléonien. 

Une boutique fétiche ?

Manifeste011, la première boutique de mode vegan à Paris tenue par les super soeurs Pouzin.

Un salon de thé, un café, un brunch ou autre à recommander ? 

Une boule de glace griotte-chocolat chez Two Stories sur le Canal Saint-Martin, un café inspiré de la Nouvelle Orléans.

Quel est votre quartier préféré ?

Je vis entre le Canal St Martin et les Buttes Chaumont, ce quartier appelé Combat a son charme surtout en été, mais j’aime aussi beaucoup la partie rive gauche un brin inaccessible, les 5ème et 6ème qui respirent le cinéma et les histoires d’amour impossibles. Tout ça de la rue Champollion à l’observatoire d’astronomie de la Sorbonne qu’il est possible de visiter de nuit sur inscription, en petit comité.

Comment vous déplacez-vous à Paris ?

À pied principalement, Paris n’est pas si grande. Sinon en métro. 

Que diriez-vous à Paris ? 

Ouvre les portes de tes appartements et locaux inoccupés aux mal logés. 

Si Paris était une chanson / une musique ? 

Un bout du Paris de Taxi Girl et un autre du Paris 2012 de la Femme remixé par un.e. savant.e. DJ au Rex.  

 

Si Paris était une odeur ? 

Celle du pain au chocolat que je ne parviens pas à m’empêcher d’acheter dès que je mets un pied dehors.

Votre saison préférée à Paris ?

Août ! Oui c’est toute une saison ! Vidée de son stress « start-up nation » et emplie d’étrangers qui viennent prendre leur dose d’art, de fête et de pique-nique au comté.

 Un bar préféré, un lieu la nuit ?

Les salles de concert à Paris nous gâtent. J’aime beaucoup La Maroquinerie où passent les meilleurs groupes, le lieu est propice à la discussion avant et après le live avec sa grande terrasse. Pour le bar je dirai Le Renard, rue Sambre et Meuse.

Paris le matin ? 

De bonne humeur à condition d’éviter le métro. Un muesli plongé dans le jus de pomme, à la Suisse, au très typique La Fontaine de Belleville et le tour est joué.

Paris le dimanche ?

La fermeture des magasins le dimanche, fait rare en Europe, nous oblige à trouver toutes sortes d’activités bien plus agréables. Regarder les gens danser au Centquatre, passer des heures dans un café de type Le Pavillon des canaux, c’est toujours un bon programme. 

Paris et vous ? 

Une ville existentialiste qui ne fait pas que des cadeaux. Elle est loin d’être douce ou colorée, ne traite pas également tous ses quartiers et tous ses habitants, mais se rachète par son débit d’expos et concerts, la diversité des gens qu’on y croise, ses rues qui ne dorment jamais (en tout cas vers chez moi), ses bars et clubs qui se renouvellent sans cesse. J’écris pour Libération et Marie Claire sur la musique, mais aussi pour Time Out, ce qui me permet d’arpenter Paris depuis les concerts mémorables dans des rades du 19ème jusqu’aux salons de thé des hôtels de luxe où les artistes donnent leurs interviews avec leurs mêmes « ohhhh I love Paris ». Paris peut épuiser mais ce n’est pas le cas de ses possibilités.

Merci Charline!

Publié par

Amoureuse de Paris, j'aime partager mes découvertes culturelles, gastronomiques... Je vous dis ce qui m'a plu pour vous donner envie de sortir dans cette si jolie ville qu'est Paris où l'on a la chance d'avoir tant à faire, à voir, à goûter et à tester... Également désormais : des interviews !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s