RESTAURANT HAHA, PARIS 18

_MG_8021

Restaurant Haha : le cri du ventre !

Haha : Asian Street food est un bijou de restaurant caché dans une ruelle entre le Moulin Rouge et la rue des Abbesses. Ici pas de Chat noir, mais une cuisine inoubliable.

Haha ! Voilà ce qu’on s’écrit de nombreuses  fois chaque jour, quand on rit à gorge déployée. C’est d’ailleurs la traduction littérale du nom du restaurant, « qui rit », et vous allez rire…ou pleurer d’émotion en découvrant les merveilles qui s’y cachent.

Rien que pour la déco du lieu, vous savez que le déplacement n’était pas vain : il s’agit là d’un aller simple pour le Japon ! Tous les détails sont travaillés, des fils électriques apparents à la table en caisses de bouteilles et planches. On peut aussi voir des influences hawaïennes, chinoises, coréennes… un petit véritable bout  d’Asie dans Paris !

_MG_8058

_MG_8042.JPG

Concentrons-nous maintenant sur l’essentiel : ce qu’on y mange.  On a choisi plein de choses différentes pour goûter à l’étendue de la gamme afin de vous faire une revue détaillée… mais les plats sont très copieux, gros mangeurs bienvenus ! Il n’est pas facile de faire un choix tant il y en a pour tous les goûts.

La spécialité de la maison sont les ramen japonaises mais lorsque nous sommes venus il ne faisait pas assez froid pour une soupe et nous avons préféré d’autres mets aussi beaux que bons. Nous avons donc tout d’abord opté pour l’excellente citronnade maison au gingembre, qui a l’avantage de n’être ni trop sucrée, ni trop acide : un équilibre parfait en bouche pour étancher sa soif et ouvrir l’appétit pour ce qui arrive ensuite.

_MG_7995.JPG

Nous avons goûté à des entrées excellentes : tout d’abord nous avons une « passion raviolis » et « poulet grillé » et on l’assume. Nous ne pouvions donc pas faire l’impasse sur les gyozas et le poulet karaage –à ne pas confondre avec Kaaris- qui est un poulet frit « à la japonaise » accompagnée de sa sauce BBQ nationale. Un délice .

_MG_8011.JPG

On commande un poké bowl : certes c’est la grande mode, les restaurants « poké » se développent plus vite qu’une portée de rats, mais nous mettons un point d’honneur à tester le poké de chaque établissement : c’est un peut le nouveau mètre étalon  « street cred » de tout vendeur de poisson cru qui se respecte.  Ici pas de surprise : grand bol, bien fourni, légumes et poisson très frais, saveurs exotiques à souhait, couleurs harmonieuses… car oui c’est important pour le processus de salivation d’avoir un aspect appétissant. Amateurs, foncez !

_MG_8017

Pour continuer avec « passion poulet frit » (rassurez vous depuis nous sommes passés à « passion truffe »… affaire à suivre dans de nouveaux restaurants) un duo de Crispy Chicken Gua Bao, plat qui semble être le plus commandé en jetant un coup d’œil aux tables voisines. Il existe aussi en Fish Tempura pour ceux qui veulent changer de type de friture, ou sont plus « passion poisson frit », pas de jugement.

_MG_8036

Pour les accompagnements (oui notre estomac est très élastique… et puis nous nous sommes dévoué pour bien vous conseiller… bien évidemment) attendez–vous à être surpris ! Les frites de patates douces, tubercules très présentes en Asie mais rarement proposées dans les restaurants asiatiques, sont l’exemple même de la « fusion » avec les habitudes plus occidentales. Leur croustillant dû à leur enrobage enfariné en font des frites succulentes : si vous être fan ce n’est pas ici que je vous conseillerais particulièrement d’en manger même si vous allez apprécier. Par goût du risque, on a tenté la portion de kimchi – un chou coréen longuement fermenté et assez épicé- car comme le poké bowl précédemment, le kimchi c’est sacré, et la réputation du restaurant en dépend. Je dois néanmoins avouer que c’était là mon premier kimchi, impossible donc de comparer, mais verdict : ce goût est inimitable ! Il paraît que c’est bon pour le transit…

Enfin, nous ne pouvions pas finir un repas pantagruélique tel que celui-ci sans un dessert, n’est-ce pas ?  Nous commandons ainsi un quatuor de mochis glacés (vendus à l’unité ou en trio)  qui à l’œil paraissent une mince affaire mais qui en fait son très riches et denses, un conseil : allez-y mollo.

_MG_8051.JPG

HaHa ! Que dire ? Amateurs de cuisine asiatique de rue, ou de maison, ou même d’appartement, vous serez comblés. Ceux qui ne s’y connaissent pas trop pourront  ici découvrir des spécialités de nombreux pays et éviter de prendre ailleurs le risque inconsidéré de pousser la porte d’un boui-boui et faire une crise de panique devant la carte incompréhensible ;) Le quartier est cool, il y a de l’espace, la cuisine est ouverte mais ça ne sent pas le graillon, les prix sont ceux de la cantine du quartier, et la déco est sophistiquée sans être chargée. Haha est un véritable coup de cœur comme on en a rarement !

Hillel

HaHa (Qui Rit)

6 rue Aristide Bruant 75018

 

_MG_7997

Publié par

Scénariste de formation, je fais également profiter mes collègues de mon expertise en tant que script-doctor. Je continue cependant d'écrire, notamment des projets que je souhaite réaliser. Je suis heureuse de pouvoir partager dans ce blog mes trouvailles culturelles et gastronomiques, avec un penchant pour les sorties théâtre et les restaurants healthy/veggie. Paris regorge de nouveautés et je compte bien tout tester! hillel@filledepaname.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s