Site icon FILLE DE PANAME

On a déjeuné au « 39V », Paris 8

Beau et bon !

Perché sur le toit d’un immeuble haussmannien haut dans le ciel, le restaurant le 39V nous offre un moment d’allégresse et de haute gastronomie dans un cadre olympien. Avec ses grandes baies vitrées idéales quand le soleil pointe le bout de son nez, le cadre est accueillant et très lumineux. Côté cuisine, le très sympathique et malicieux Chef Frédéric Vardon met à l’honneur une cuisine responsable et locale. Star de la marée, on trouve dans sa partition des poissons issus d’une pêche du jour (et durable !) qui éclate de saveurs iodées mais aussi, à la carte, des plaisirs végétaux ou carnassiers fort bien pensés. Sans omettre une équipe aux aguets, dynamique et souriante faisant passer votre confort avant tout. Loin du tumulte parisien, nous avons passé un moment hors du temps dans ce joli écrin. Une grande découverte, une grande cuisine pour une grande table.

Installées proche de la baie vitrée qui offre un panorama de rêve sur les cuisines, nous nous sommes lovées dans les banquettes confortables de cet espace intimiste pour débuter notre déjeuner en beauté. Après avoir pris une coupe de champagne et un cocktail sans alcool, exécuté dans les règles de l’art, avec des amuses bouches appétissants (gougères et chips de céréales, sésame et algues), nous nous sommes penchées sur la carte qui propose une cuisine variée avec un seul objectif : faire la part belle aux produits de saisons.

Place à la farandole d’entrées belles et vivifiantes qui rivalisent de saveurs détonantes ! Les assiettes sont sophistiquées et bien présentées. Comme les photos en témoignent, le chef Frédéric Vardon suit à la lettre les saisons et les produits qui en sont les ambassadeurs. Nous avons particulièrement aimé les asperges vertes de Provence et truffe noire qui sont excellentes, mais aussi le velouté aux petits pois qui est un délice pour les papilles.

Côté plats principaux, jolie note pour les poissons ! Nous avons commandé un turbo en direct des criées avec ses pommes de mer grillées, fraîcheur garantie, ainsi qu’un cabillaud nacré, d’une cuisson remarquable qui fondait en bouche. Quand on félicite le Chef Vardon, il nous murmure avec modestie que c’est le produit qui fait tout. Bravo au Chef de travailler le meilleur de la mer tout simplement.

On ne néglige pas les desserts : un dessert tout en gourmandise avec des fraises, pomelos, pistache et glace à l’angélique à votre gauche et à votre droite une coupe fruitée et fraîche : cédrat, citron et limoncello.

 » Cet écrin naturel entièrement imaginé et créé sur-mesure par Raphaël Navot, est un lieu bienveillant autour d’une cuisine précise, respectueuse de la nature et des hommes. Un lieu de vie comme suspendu dans les airs où la grandeur de l’artisanat et du savoir-faire français excelle. »

Le 39V, c’est assurément une grande table et une belle adresse à retenir pour le déjeuner ou le dîner dans une ambiance chaleureuse. Il y a des menus à 49,50€ et 59,50€ au déjeuner. À la carte, l’addition est plus conséquence (80-100€) mais largement justifiée !

Le 39 V
12h15 à 14h30 et de 19h30 à 21h45
39 avenue George V

75008 Paris

Quitter la version mobile