« SOIE » AU THEATRE DU LUCERNAIRE

crédit David van Tongerloo

Un bijou de justesse et de poésie à découvrir sans tarder!

Ce spectacle nous convie à un enchantement, un voyage aussi bien à travers le monde qu’à travers le fil des relations du monde. La voix chaleureuse de Sylvie Dorliat fait de ce texte de Baricco une soie damassée, contraste de brillance entre son interprétation merveilleuse et les mots qui forment le tissage de son histoire.

Grâce à la sensibilité rare de l’interprète, point besoin de quitter le premier rang pour être transporté, à travers cette quête, qui va de Lavilledieu jusqu’au village japonais reculé de Harakey, où le héros s’approvisionne en oeufs de vers à soie.

La mise en scène intelligente et originale nous emmène sur les pas de Hervé Joncour, sur des milliers de kilomètres, à la conquête d’un Orient mystérieux. Frénésie et contemplation se répondent dans un rythme envoûtant.

crédit David van Tongerloo

La lumière fait surgir de l’obscurité l’habit fauve de la comédienne et certains éléments du décor, dans une harmonie épurée couleur crépuscule. Le décor est ponctué de franges, évocations délicates des fils de soie, tour à tour parois de riz, ou écrans sur lesquels sont projetés architectures et motifs oniriques. Les robes-silhouettes qui les peuplent ont l’élégance d’une cérémonie du thé.

crédit hama

Soie et peau se fondent et se confondent pour un entêtement de sensualité.
Pour ce bonheur d’émotions, quoi de mieux que la salle du Paradis du Théâtre du Lucernaire !
Pour Sylvie Dorliat, que dire d’autre qu’Ainsi Soie-t-Elle !

« SOIE » DE BARICCO AU THEATRE DU LUCERNAIRE JUSQU’AU DIMANCHE 28 AOUT

Du mercredi au samedi à 21h, le dimanche à 17h30

Laisser un commentaire Annuler la réponse.