« COMING OUT » DE MEHDI DJAADI AU TRISTAN BERNARD

Un spectacle authentique à la croisée des chemins et des cultures !

Coming out de Mehdi-Emmanuel Djaadi est un bijou enchâssé au Théâtre Tristan Bernard, un joli écrin pour ce spectacle-récit de vie serti de personnages. La paix est fragile, cultivons-la. Ce pourrait aussi être le titre de ce spectacle profondément humain qui nous célèbre dans notre diversité. Si le comédien y raconte, entre autres, sa conversion au catholicisme, le metteur en scène du spectacle, Thibaut Evrard, est agnostique. Le décor de cinq lampes, dépouillé et juste, semble épouser parfaitement les propos du comédien. Ne serait-ce pas une constellation au milieu de laquelle évolue ce chercheur de lumière ?

Copyright Stéphane Kerrad

Mehdi-Emmanuel Djaadi a connu de l’intérieur des univers qui, le plus souvent, ne se côtoient jamais en une seule vie. Il interprète des chants et des styles dont je gage que vous ne les avez encore jamais entendus au sein d’un même spectacle et de manière générale dans un même espace. La richesse de la personnalité de Mehdi semble s’être nourrie de toutes celles qu’il a connues et celle de son spectacle vient sans doute de là. Il vous emmènera aussi bien à la madrasa qu’à un déjeuner catho versaillais tiré du sac. De nombreuses imitations savoureuses jalonnent le spectacle. Josette, le pasteur et les camarades de cours de Mehdi… des personnages plus attachants les uns que les autres se succèdent devant le public, qui applaudit et rit à gorge déployée régulièrement tout au long de la représentation.

Copyright Stéphane Kerrad

Le sérieux et le questionnement ne sont pas absents de ce florilège, lorsque l’on est invité à voir les mondes que Mehdi côtoyait à l’époque où il était dans une école privée. A travers ses propres yeux, nous constatons la différence de rigueur entre l’enseignement de l’école coranique et celle du catéchisme : entre corrections et coloriages, il n’y a en commun que la première lettre des mots.

Copyright Stéphane Kerrad

Le comédien à l’oeil pétillant dépeint avec amour notre époque et ses contradictions, avec finalement les recherche de sens de chacun.e à sa propre vie, certain.e.s le trouvant dans un combat et/ou dans une foi. Mehdi fait, comme il le dit, partie de la génération Tchernobyl. Concernant la perte de repères, ou tout simplement l’absence de ceux-ci, certains, n’ayant pas d’autre moyen de s’en sortir, choisissent le trafic et les shoot d’adrénaline. A cette époque, Mehdi, s’il ne boxe pas en salle, escroque. Vous suivrez même avec lui l’itinéraire d’une voiture volée à travers continents et mers. Mais de cellule en cellule, il rencontre aussi la spiritualité chrétienne avec Jésus pour ami. « J’ai compris que je croyais pour comprendre et que je comprenais pour croire. »

Le seul en scène est reprogrammé à partir du 19 octobre et jusqu’à décembre 2022 !

https://www.billetreduc.com/288948/evt.htm

Laisser un commentaire Annuler la réponse.