THE FOUR TOPS & THE TEMPTATIONS À L’OLYMPIA

À salle mythique, groupes mythiques !

L’Olympia vibrait aux sons de la motown le 12 octobre dernier et ce pour la plus grande joie des fans des Four Tops et des Temptations, qui attendaient leur retour en France depuis une dizaine d’années.

Cette soirée était un hommage à leur création, véritable un tournant dans l’histoire de la musique. Après celui opéré par les Beatles en Grande-Bretagne, le son plus complexe et dansant de la motown aux Etats-Unis, venu du Sud du pays, était doté d’un accompagnement musical riche, représenté par un ensemble au complet : deux batteries, dix cuivres, deux synthétiseurs et une basse. Celui-ci nous a offert une belle entrée en matière instrumentale.

La soirée était orchestrée en deux parties de 45 minutes, la première assurée par les Four Tops et la seconde par les Temptations. Le public enthousiaste et multigénérationnel a eu le bonheur de voir et d’entendre l’un des membres fondateurs pour chacun des deux groupes : Abdul Fakir avec ses 68 ans de carrière au sein des Four Tops et Otis Williams chez les Temptations.

The Temptations

D’or et de beige vêtus, les Four Tops ont exprimé leurs talents de showmen, alternant entre recueillement mené par Abdul Fakir et performance, dans la plus pure tradition de leur style. Ils ont incarné l’authenticité de leurs succès, qui à l’image de Reach Out, I’ll Be There ou Standing in the Shadows of Love, n’ont pas pris une ride.

The Four Tops

Habillés de rayures roses et blanches fondues, nous avons apprécié la grande mobilité des Temptations et leur complicité avec le public. Le jeu des lumières, en rythme avec leur chant, leurs chorégraphies et la musique était intense. Le public a dansé sur The Way You Do the Things You Do et l’immanquable Papa Was a Rollin’ Stone. Les Temptations ont conclu cette soirée magique par une jolie surprise à leur public en hommage à la femme, avec leur touchante interprétation de Treat Me Like A Lady.

Ce 12 octobre 2022, un spectateur conquis nous a rappelé que l’Olympia avait accueilli Musicorama, le spectacle organisé par Europe 1 entre 1957 et 1975. Il nous a confié qu’il revivait la même émotion que lors de la « Nuit de la Nation », le grand concert gratuit organisé le 22 juin 1963 par Europe 1 et Salut les Copains. C’est lors de cet évènement qu’est né le terme yéyés.

Toute l’énergie et la créativité de ces deux groupes de Détroit ont conquis un public venu au complet pour les acclamer et se recueillir à la mémoire des membres disparus, sans oublier l’Histoire dont cette musique est témoin.

Ce spectacle était superbe !

Nota bene : les amateurs et néophytes auront un bon aperçu de la musique afro-américaine dans le spectacle Black Legends, donné à Bobino jusqu’au 8 janvier 2023. Ils y retrouveront, chantés par d’autres voix, Sittin’ On The Dock Of The Bay d’Otis Redding et un twist savoureux de My girl My Guy de Smokey Robinson.

Laisser un commentaire Annuler la réponse.