LES COUPS DE COEUR DU COMÉDIEN ADRIEN MELIN

Copyright Amandine Gaymard

Le comédien Adrien Melin interprète plusieurs grands hommes dans Un divan, des divas, actuellement au théâtre du Petit Montparnasse, alternant Kennedy, Kafka et Zorro sans la moindre difficulté. Entre deux changements de costumes, il a bien voulu nous confier les coups de coeur de sa vie.

Un album ?
Hunky Dory, de David Bowie. Parce que c’est culte et que j’aurais aimé voir Bowie en concert dans les années 70.

Une chanson ?
Variations sur Marilou, de Serge Gainsbourg. Parce que c’est un morceau qui m’apaise et me rend heureux. J’aime l’oublier et l’écouter en boucle une fois tous les cinq ans.

Un clip ?
We are the world, d’USA for Africa. Parce que c’est à la fois génial et insupportable, miraculeux et agaçant. Parce qu’à revisionner, c’est un toujours bonheur. Pour le casting, surtout. Pour les plans sur Bob Dylan qui semble se demander ce qu’il fout là…

Un film ?
Tomboy, de Céline Sciamma. Parce que j’ai le souvenir d’un grand moment de cinéma, d’un grand film sur la question du genre. Parce qu’il y avait eu une polémique avec Civitas qui avait tenté de le faire interdire. Parce que je ne l’ai pas revu depuis sa sortie il y a 10 ans et qu’il faut absolument que je le revoie.

Une série ?
Six Feet Under, Succession ou Transparent. Je n’arrive pas à n’en choisir qu’une seule.

Un documentaire ?
Le Président, d’Yves Jeuland. Parce qu’Yves Jeuland est un réalisateur dont je suis le travail depuis longtemps. Parce que George Frêche, qui était un personnage politique monstrueux et fascinant. Shakespearien et inspirant.

Un roman ?
Le Voyant d’Etampes, d’Abel Quentin. Parce que je viens tout juste de le terminer et que c’est un roman formidable. L’auteur raconte l’histoire un romancier accusé d’appropriation culturelle dont la vie bascule. Ça peut être pris comme un roman d’anticipation ou une fiction décalée. A lire !

Une bande dessinée ?
Open Bar, de Fabcaro. Parce que c’est à mourir de rire. Parce que ce type un génie… et prolifique en plus.

Un spectacle ?
Les Pieds dans l’eau par Les Deschiens. Parce que c’est mon premier GRAND souvenir au théâtre. J’avais 15 ans. J’ai découvert F. Morel, Y. Moreau, O. Saladin et le travail de Deschamps et Makaieff.

Une exposition ?
Ron Mueck et ses sculptures hyperréalistes que j’ai découvert à la Fondation Cartier en 2013. Parce qu’on peut rester devant ces sculptures pendant des heures en attendant qu’elles se mettent à bouger. Parce que c’est géant et plus vrai que nature. Absolument fascinant !

Un photographe ?
Sebastiao Salgado. Parce que j’aurai pu citer plus haut le docu de Wim Wender : Le Sel de Terre sur la vie de Salgado. Parce que son travail sur les indigènes et la déforestation en Amazonie est essentiel.

Extrait du livre « Amazonia » de Sebastiao Salgado

Une recette de cuisine?
Le gâteau au noix avec un nappage au chocolat.

Une citation ?
« On va pas s’empêcher de jouir juste pour continuer d’en avoir envie », entendue dans un film de Guiraudie.

Une activité sportive ?
Le jogging. Parce que c’est le seul sport que je pratique avec plaisir, régulièrement et qui me procure une sensation de manque si j’arrête pendant quelques jours.

Votre actualité ?
La pièce Un divan, des divas, de Guy Maruani, mise en scène par Marc Fayet au théâtre du Petit Montparnasse du mardi au samedi à 19h et le dimanche à 17h, jusqu’au 31 décembre. Je suis aussi en alternance dans Edmond d’Alexis Michalik au théâtre du Palais Royal. Et je serai dans La Grande musique de Stéphane Guérin, mis en scène par Salomé Villiers, à la Comédie Bastille à partir du 4 janvier 2023.

Merci Adrien !

Publié par

Journaliste de formation et amoureux de Paris, J’ai écrit pour différentes publications à gros tirage (Questions de femmes, Le Républicain Lorrain, Carrefour savoirs, Aux petits oignons…) et pour des sites culturels (Evene.fr, Grand-Ecart.fr…). Pour Fille de Paname, je rédige articles et interviews essentiellement dirigés vers la culture. julien@filledepaname.com

Laisser un commentaire Annuler la réponse.