« ADIEU, MODESTINE ! » AU THÉÂTRE DU FUNAMBULE MONTMARTRE

Après les villages et les hauteurs des régions vallonnées de France où elle s’est souvent jouée en plein air, c’est à Montmartre que Robert-Louis Stevenson et son ânesse Modestine se posent pour nous offrir avec Adieu, Modestine ! un bijou de paysages et de personnages cévenols vus à travers les yeux de l’Écossais.

Je voyage non pour aller quelque part, mais pour marcher. Je voyage pour le plaisir de voyager. L’important est de bouger, d’éprouver de plus près les nécessités et les embarras de la vie, de quitter le lit douillet de la civilisation, de sentir sous mes pieds le granit terrestre et les silex épars avec leurs coupants.
Robert-Louis Stevenson, Voyage avec un âne dans les Cévennes, Le Haut Gévaudan, II : Cheylard et Luc.

Cette création de la compagnie Les Charlatans a été plébiscitée par plus de 3000 spectateurs. C’est une plongée dans l’intimité de l’auteur Ecossais, dont l’atmosphère est bien différente de L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde. Nous avons eu la joie de la découvrir pour sa première parisienne le 13 décembre dernier, dans la salle comble du Théâtre du Funambule.

Adieu, Modestine ! par la Cie Les Charlatans. D’après Voyage avec un Âne dans les Cévennes de Robert-Louis Stevenson (1878) – Traduction de Fanny W Laparra (1889). Mise en scène par Fanette Jounieaux, avec Maxime Bentégeat, Clémence Penicaut, Christophe Paris et Clément Pellerin. Représentation en plein air à la Zone Sensible du Parti Poétique. Le 14.05.2022 à Saint-Denis. Crédit Chang Martin

Le texte, écrit et incarné par les deux comédiens Maxime Bentegeat et Clémence Penicaut d’après le Voyage avec un âne dans les Cévennes de Robert-Louis Stevenson est d’une saveur particulière. Aussi charmante en Fanny Osbourne qu’étonnante de justesse en Modestine, les changements de personnage à vue de Clémence Penicaut sont excellents.

Femme d’aubergiste ou encore moine volubile malgré lui, le jeu de Christophe Paris et Clément Pellerin, en alternance avec Jean-Baptiste Debost, rappelle que si la farce est parfois présente, l’interprétation des deux comédiens qui entourent le héros et sa compagne à quatre pattes est fine et cisèle les contours d’une multitude de personnages qu’ils incarnent chacun avec une rapidité déconcertante.

Père Adam ou gendarme, Christophe Paris est également à l’origine du son multiforme et très créatif, qui est un protagoniste à part entière de la pièce. Dès le départ, l’oreille du spectateur est comme clarifiée par une ouverture en silence. L’irruption des crieurs en est d’autant plus marquante.

La mise en scène astucieuse de Fanette Jounieaux utilise tout l’espace scénique et inclut la présence en filigrane des comédiens bruitistes, qui utilisent tour à tour appeaux, balais ou autres objets pour recréer un environnement naturel sonore, saisissant de réalisme.

Une multitude d’atmosphères rythment ce voyage, riche d’univers variés qui se rencontrent s’affrontent et s’émeuvent parfois mutuellement, comme dans les deux scènes d’auberge que nous vous laissons découvrir.

Voyage physique, voyageur intérieur, découverte de la vision de l’autre qui peut être l’étranger ou celui qui est d’une autre religion que soi… Il nous est rappelé que ces sublimes paysages cévenols ont aussi été le théâtre de sanglants combats lors des Guerres de Religion entre catholiques et protestants.

Adieu, Modestine ! par la Cie Les Charlatans. D’après Voyage avec un Âne dans les Cévennes de Robert-Louis Stevenson (1878) – Traduction de Fanny W Laparra (1889). Mise en scène par Fanette Jounieaux, avec Maxime Bentégeat, Clémence Penicaut, Christophe Paris et Clément Pellerin. Représentation en plein air à la Zone Sensible du Parti Poétique. Le 14.05.2022 à Saint-Denis. Crédit Chang Martin

Nous souhaitons à Adieu, Modestine, spectacle qui ravira petits et grands, d’être sélectionné par le Festival Nouvel Acte du Théâtre du Funambule pour 60 représentations en 2023.

Prochaine représentation Mardi 27 décembre à 21h00

Théâtre du Funambule, 53 rue des Saules / 75018 Paris
Accès PMR

Métro Ligne 12 : arrêt Lamarck Caulaincourt

Bus 60 / Montmartrobus : arrêt Lamarck Caulaincourt

Laisser un commentaire Annuler la réponse.