EMMANUELLE BODIN AU THÉÂTRE DES FEUX DE LA RAMPE

Emmanuelle Bodin 1
© Emmanuelle Bodin / Guillaume Andreu

Comment concilier sa vie de femme, sa vie de mère, et sa vie professionnelle ? Emmanuelle Bodin nous explique avec humour comment garder – ou pas ! – la tête sur les épaules quand on est une femme d’aujourd’hui.

Pour son premier seule en scène Au bord de la crise de mère, Emmanuelle Bodin a puisé son inspiration dans sa vie de femme. Son spectacle, co-écrit avec Vincent Varinier, n’est peut-être pas autobiographique, mais on devine ses propres expériences derrière le texte. Et en nous parlant d’elle-même, elle nous parle de toutes les femmes. Les thèmes qu’elle aborde sont ceux dans lesquels se reconnaitront de nombreuses trentenaires parisiennes : ses soucis de carrière, ses copines, sa relation avec sa mère, la maternité…

Emmanuelle Bodin remplit la scène, et la salle, de son énergie communicative. L’intimité de ce petit théâtre lui permet d’être proche du public, à la fois physiquement et dans ce qu’elle partage. Elle échange avec les spectateurs, les interpelle, on croirait passer la soirée avec une copine qui raconte avec humours ses dernières aventures. Sa bonne humeur contamine le public, et les rires ne manquent pas.

De l’énergie, elle en a besoin, pour incarner seule son catalogue de personnages. On reconnaitra tous les figures typiques : la mère désapprobatrice, la meilleure amie fofolle, le psy, le videur de boite… La comédienne jongle avec virtuosité entre tous ces personnages, passant aisément de l’un à l’autre dans une même conversation.

Elle joue avec les clichés, pour mieux s’en défaire. Les thèmes et les personnages sont ceux qu’on pourrait retrouver dans une comédie romantique ou une série télé. Emma a des soucis de boulot, des soucis de mecs, des histoires de copines… Elle nous raconte ces situations familières à travers le regard de son personnage, son alter-ego Emma, et sa touche d’humour cynique bien à elle.

On en sort de bonne humeur comme on sort d’un diner entre copines. C’est une pièce à aller voir avec sa meilleure amie, sa mère ou sa soeur. Mais cela ne plaira pas qu’aux femmes ! Ce spectacle, qu’on sent presque militant, se veut féministe sans diaboliser les hommes. Emmanuelle Bodin nous parle des femmes, mais elle s’adresse à tous, avec humour et bienveillance.

Emmanuelle Bodin 2

sarah

Emmanuelle Bodin au bord de la crise de mère

Les jeudis, vendredis et samedis à 20H
Tarifs : à partir de 10€

Théâtre Les Feux de la Rampe
34 rue Richer 75009 Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s