Découverte musicale : Suzanne Aurore, auteure-compositrice-interprète

suzanne aurore chanteuse
Credit Photo Didier Boyaux

Rencontre avec une artiste passionnée par l’usage du mot décliné sur le mode émotion, Suzanne Aurore. Auteure, compositrice, interprète, une garde-robe d’univers artistiques que Suzanne porte avec élégance en voix et éloquence en chanson.

Vendredi 9 février 2018. Rendez-vous est donné au Connétable 55, rue des Archives dans le 3ème arrondissement de Paris. Adresse incontournable des amateurs de bons petits plats de cuisine française. Un restaurant où, une fois la porte d’entrée poussée, l’accueil assuré par le patron & Co se révèle convivial et sincère. Amis et familiers entourent d’affection une jeune femme tout sourire et la joue rosie par le plaisir de partager une virgule de bonheur avec ces personnes. Les conversations vont bon train jusqu’au moment où ladite jeune femme qui n’est autre que Suzanne Aurore vient à ma rencontre. Les présentations d’usage faites, je lui pose deux ou trois questions, histoire de la connaitre un p’tit peu.

Suzanne Aurore, son nom d’artiste. À l’état civil, Hélène Granon. La chanson, une passion depuis la maternelle qui n’a eu de cesse de grandir au rythme d’Hélène, petite fille, adolescente, adulte. Sa vie, une conjugaison musicale toute saison, l’enseignement du piano, l’écriture de chansons à texte, la composition et l’ensemble partagé avec des musiciens ou en solo.

Trentenaire, Suzanne Aurore peut être fière de son parcours jalonné de concerts donnés dans des bars parisiens, dans des fêtes de village et de la sortie en 2013 de son premier album en solo, Le torrent.

Depuis 2015, son répertoire traduit en piano-voix s’est enrichi de nombreuses nouvelles chansons.

Il est temps de descendre les quelques marches qui conduisent à la salle de concert, intime à souhait avec ses vieilles pierres chargées d’histoire.

Ce soir, le plaisir m’est donné de découvrir une artiste digne de ce nom qui s’investit plume et voix sur les chemins de la création. Pas de reprise de standard connu ou de tube des années 80 ! Simplement des chansons signées Suzanne Aurore.

Installée au piano, la chanteuse débute le  concert par J’ai tant voyagé. Une  traversée en solitaire, l’errance sur les chemins de la liberté, l’oubli de tout et de rien. Ce voyage est un rêve éveillé, une envie de refaire le monde à l’envers.

J’ai tant voyagé, j’ai tout oublié… , un carnet de route où les notes s’effacent comme des pas sur le sable.

Ces quelques lignes, des mots sur la façon dont s’écrit et se construit une chanson. Les phrases sont des éléments vivants intimes et sauvages, amis et rebelles qui exhalent ou font un déni de la pensée de l’auteure exprimées avec les mots de circonstance. La phrase en liberté, un sentiment de plénitude ou de solitude. L’adapter n’est pas l’adopter et l’inverse.

Les crocs, une chanson destinée à tous ceux qui croquent la vie à pleines dents et ne sont jamais rassasiés. Un humour à cru génial à écouter.

Un p’tit bout de jardin qui n’a rien d’extraordinaire, un p’tit bout de jardin où une jeune femme chante aux géraniums. Que les roses lui pardonnent ! Une chanson fleurie d’essences délicates extraites à l’instant. Le bonheur comme une perle de rosée.

Les doigts courent sur le piano, prennent de la hauteur et retombent avec délicatesse, s’enfuient pour mieux revenir, calligraphient les pleins et les déliés des émotions, selon.

Il y a du Prévert dans l’encre des expériences vécues. Les mots sont poésie et la poésie subtilise la narration à la valse des passions traduites en chanson.

suzanne aurore compositeur interprete
Credit Photo Didier Boyaux

Suzanne Aurore est entière dans l’interprétation des chansons choisies pour le concert. Chaque parole est ciselée de mots sertis du quotidien, de la nature, de scènes de vie. Chaque chanson est une histoire intime ou commune, naïve ou drôle, légère ou insolente. Les personnages rencontrés sont nous, vous, ils, Hélène et Suzanne.

Il y a tant à dire sur les histoires d’amour qui n’ont jamais eu lieu. Des baisers volés à l’inconnu, à l’absence, au silence, à la solitude.

Pour donner un nouvel élan à sa vie, un p’tit tour au White Spirit Hotel. Une fois, le cœur purifié, il sera grand temps de partir à la découverte d’un autre que soi.

Suzanne Aurore, un fil d’Ariane la relie entre Nuage et Nacelle. L’alchimie du mystère et de la légèreté.

L’appart au soleil, une histoire d’amour à la croque au sel à étaler au grand jour.

Une très jolie chanson.

Le concert s’achève. L’heure durant, l’émotion était à son comble à chaque titre interprété. Un, puis deux, puis trois rappels ! Cette fois, il est temps de partir, la réalité rattrape le présent.

J’ai tant écouté, je n’ai rien oublié.

Suzanne Aurore, en un mot, impressionnante !

Pour l’heure, un deuxième album est en préparation pour les mois à venir.

Basile, son professeur de chant me glissera : «C’est une perle ! »

philippe

Philippe Delhumeau

http://www.suzanneaurore.com/

https://www.youtube.com/user/SvetnaBetta

 

Publié par

Amoureuse de Paris, j'aime partager mes découvertes culturelles, gastronomiques... Je vous dis ce qui m'a plu pour vous donner envie de sortir dans cette si jolie ville qu'est Paris où l'on a la chance d'avoir tant à faire, à voir, à goûter et à tester... Également désormais : des interviews !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s