Une exposition à déguster avec gourmandise : À table ! Le repas, tout un art

Le musée de la manufacture de Sèvres met les petits plats dans les grands et nous invite à admirer une nouvelle exposition aussi ludique que magnifique : À table ! Le repas, tout un art.

Dans ce parcours, chronologique, la table et la convivialité sont à l’honneur. En visitant cette exposition plaisante et agréablement didactique, nous découvrons l’art de vivre et de bien recevoir au cours des siècles, de l’antiquité à nos jours.

Chaque visiteur peut picorer çà et là informations et anecdotes en admirant de très beaux objets – près de 1000 ! – choisis avec discernement par les commissaires de l’exposition. Complétant les pièces tirées des riches collections du musée, ils ont emprunté les pièces les plus rares dans d’autres collections, Musée des Arts décoratifs, Christofle, Saint-Louis, etc. 

Le banquet à la romaine…

Le choix des objets, vraiment judicieux, nous permet de comprendre l’évolution des comportements et des habitudes de nos ancêtres au moment de chaque repas. Les bronzes anciens, les verres, si fragiles, tirés de fouilles archéologiques ou de fines porcelaines aux reliefs joyeux et colorés, que l’on découvre miraculeusement préservées, agrémentent cette visite bien agréable et fort nourrissante pour l’esprit. 

Ah, madame, si vous saviez…

Quelques objets, très bien présentés grâce au beau travail du scénographe Jean-Paul Camargo, ont plus particulièrement retenu notre attention. 

L’aquamanile dit « à l’oiseau fantastique » daté des environs de 1200 est particulièrement curieux. Mélange de formes humaines et animales ce récipient devait servir aux ablutions lors des repas. Celui-ci, particulièrement bien conservé, pourrait être encore aujourd’hui l’œuvre d’un facétieux créateur !

L’aquamanile

Dans une vitrine, des fourchettes à deux dents intriguent. Utilisées dès le 14ème siècle, ces ustensiles servaient à piquer et à maintenir les mets que l’on tranchait avec de petits couteaux aussi exposés. A la Renaissance, la multiplication des dents de deux, passant à quatre, semblait bien excentrique, mais elle finit pas se généraliser pour donner la fourchette que nous connaissons maintenant. 

Le verre dit « de fougère, » subtil de légèreté, vient directement du 17e siècle en parfait état de conservation. « Plus le verre st mince plus le vin semble bon » disait-on au 18e siècle, et les verres de fougère étaient souvent plus appréciés que les récipients de cristal ! 

Des tableaux provenant du fonds d’atelier de François Desportes, peintre animalier, nous permettent d’admirer de beaux plats d’argent et des abricots à la peau veloutée que l’on regrette de ne pouvoir goûter !

Le rafraichissoir de la manufacture de Nevers en étonnera plus d’un. Datant des environs de 1680 il est extraordinairement kitch avec ses grosses pattes de volatile et ses têtes de griffon ! Des bouteilles de vins y étaient placées, dans l’eau refroidie de glace. 

Le rafraîchissoir…

Les terrines en trompe l’œil sont présentées ensemble. Ces hures de sanglier, cette dinde ou cette salade (!) étaient aussi utilitaires que décoratifs, tout comme ces « attrapes » en forme d’assiettes couvertes de noix, de mirabelles qui, dans l’obscurité du soir, sous l’éclairage des chandelles, pouvaient en tromper plus d’un ! 

Tout faux !

On apprendra aussi l’art de faire la glace au 18ème siècle, dans une sorbetière composée d’un seau en bois et un cylindre en métal. Une fois préparée, cette douceur était placée dans un magnifique récipient coloré à trois compartiments. 

Autre objet séduisant, une théière en forme de dragon en faïence des environs de 1760. Une fois remplie, les naseaux du dragon semblent fumer ! Une « chinoiserie » bien caractéristique de l’époque. 

Et pour finir, mentionnons la table dressée avec, en son centre, le surtout du jeu de l’écharpe d’Agathon Léonard, présenté à l’exposition de 1900. Ces petites silhouettes de femmes en biscuit, saisies dans différentes postures chorégraphiques, font immanquablement penser à Loïe Fuller mais aussi à l’aérienne Cléo de Mérode, deux « vedettes » de cette époque ! 

La danse…

A Table ! Le repas tout un art, du 15 janvier (sous réserve) au 6 juin 2021. 

Une série d’animation très originales pour grands, petits, et tout petits (!) est prévue pendant toute la durée de l’exposition. A voir sur le riche site de la Manufacture de Sèvres. 

Accès 

2, place de la Manufacture 92310 Sèvres
T2 : Musée de Sèvres
M9 : Pont de Sèvres 

Bus 169, 171, 179, 426 : arrêt Musée de Sèvres 

Informations, réservations et billetterie en ligne sevresciteceramique.fr 

Informations et réservations pour les groupes 

> +33 (0)1 46 29 22 05
> visite@sevresciteceramique.fr 

Jours et horaires d’ouverture 

Tous les jours sauf le mardi, 1er mai et 25 décembre.

De 10 à 13h et de 14h à 18h

Droit d’entrée exposition temporaire et collections permanentes> Plein tarif : 8 €
> Tarif réduit : 6 € 

> Gratuit pour les – 26 ans
Liste complète des gratuités et tarifs réduits sur sevresciteceramique.fr 

Le musée est gratuit tous les premiers dimanches du mois. 

(Toutes les photographies du présent article copyright Rodolphe Trouilleux)

Publié par

Historien, auteur de nouvelles, conférencier, rédacteur au Journal Le Chat Noir, on me présente souvent comme le spécialiste de Paris secret et insolite, rappelant en cela mon livre éponyme. C’est un peu vrai mais Paris dans son ensemble me passionne depuis toujours. La ville d’hier et d’aujourd’hui, ses multiples histoires et faits divers occupent mon quotidien. Incorrigible piéton, je parcours les rues parisiennes en tous sens, et mes découvertes sont nombreuses. Qu’elles soient théâtrales, littéraires, gastronomiques, les surprises sont souvent au rendez-vous, et c’est un plaisir de les partager.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s