LES COUPS DE COEUR DU COMÉDIEN JONATHAN CARDONNEL

Dans la famille Cardonnel, on demande le frère ! Après François-David, au tour de Jonathan, également comédien, de nous livrer ses coups de coeur. On a pu le voir récemment dans la saison 2 de Das Boot et dans Alice Nevers, en attendant de le retrouver sur scène et sur France 3 dans Mortelles calanques.

Copyright Julien Carbuccia

Un album de musique ?

J’ai parfois du mal à coller au monde d’aujourd’hui, je reste un peu dans mes classiques. On savait avant faire énormément de belles choses et je suis un peu hermétique à ce qui ce qu’on peut voir et écouter médiatiquement de nos jours. Je me dis que le temps fait une bonne sélection et que ce qui se fait de mieux aujourd’hui, je le découvrirai peut-être plus tard. Je suis un grand fan de Queen, j’ai grandi avec ce groupe grâce à mon frère aîné Pierre qui était fan. Je le suis devenu à mon tour, à travers l’album Queen II, mon album référence, loin des grands tubes, des synthés. Sur cet album, il y a une créativité incroyable, on est dans le rock, dans la chanson et même pour moi, dans le classique en termes de composition. On y décèle un côté opératique avec de la dramaturgie, avec beaucoup d’émotion. C’est un album qui s’écoute seul et qui nous transporte dans un univers propre à l’identité de Queen, grâce à la voix de Freddie Mercury. Un album représentatif de la créativité des années 1970.

Une chanson ?

On faisait des chansons incroyables dans les années 1960-70, avec de belles mélodies. C’est vraiment ce qui m’importe. Je suis autant fasciné par une mélodie que par les harmonies qui l’enjolivent. Je vais citer du coup God only knows des Beach Boys, qui a une musique sublime. C’est un classique de ce groupe en dehors de leurs chansons de surf. Brian Wilson voulait faire autre chose à ce moment-là, raconter ce que la musique était pour lui, il était très critiqué à cette époque et aujourd’hui, c’est une chanson très respectée. Il ne s’est même pas attribué la composition car pour lui, c’était une musique qu’il entendait dans sa tête !

Un clip ?

Dans ma jeunesse, on regardait davantage les clips qu’aujourd’hui et on avait atteint un seuil de créativité dans les années 1990. Celui qui m’a marqué, c’est Around the world des Daft Punk et qui était réalisé par Michel Gondry. Il m’avait vraiment perturbé quand j’étais petit, mais comme tous les clips de Daft Punk d’ailleurs ! Il y avait une recherche artistique dans les clips de cette époque, alors qu’on est quelque chose de plus facile de nos jours.

Un film ?

Comme mon frère François-David, Gladiator. Avec lui, nous avons fait de l’escrime médiévale, on adorait ces films épiques, de capes et d’épées et Gladiator est un film culte pour nous.

Sinon, je citerais Jean de Florette et Manon des Sources. C’est pour moi le meilleur du cinéma ces deux films. Les enjeux y sont très clairs, simples à comprendre. C’est une tragédie grecque dans un décorum provençal. Ils représentent aussi tellement cette région dans laquelle j’ai grandi. Quand je les regarde, j’ai l’impression de retrouver mon pays qui est la Provence. A la fin des deux films, on a de l’empathie pour tous les personnages. C’est extrêmement bien joué et réalisé et je ne me lasse pas de les revoir.

Une série ?

La première qui me vient à l’esprit, c’est Friends. J’ai grandi avec elle et je la regarde encore. J’ai l’impression d’être toujours chez moi, je connais tellement les personnages et les épisodes par coeur, que j’ai la sensation qu’ils m’appartiennent. Quand je ne me sens pas bien ou égaré, je mets un épisode et je me sens mieux. C’est l’humour avec lequel je me suis construit, c’est toujours très drôle et pertinent.

Il y a Lost aussi qui a été pour moi le précurseur de beaucoup de choses. Et Peaky Blinders. Je rêve de jouer dans ce genre de séries. C’est ultra cinématographique, dans un univers qui a existé et à la reconstitution bluffante, peuplé de personnages qui ont un trauma dû à la Première Guerre mondiale. Et il y a une sorte de côté rock qui fait qu’on ne s’ennuie jamais.

Un documentaire ?

Le dernier en date qui m’a marqué, c’est Lumière ! L’aventure commence, sur les Frères Lumière. La voix off explique très bien chaque scène, comment les techniciens des Lumière étaient envoyés un peu partout pour filmer avec des plans fixes des scènes d’époque, de vie de tous les jours… Je suis fasciné par les images du passé et ils ont réussi, en les mettant en 4K et à la vitesse normale et non pas en saccadé comme on en avait l’habitude, à nous donner un véritable plongeon dans le temps. Quand j’étais petit, je pensais que le passé était en noir et blanc et quand on voit ces images, on a une impression d’intemporalité. On peut observer des personnes qui regardent la caméra et cela donne quelque chose de très moderne, ça nous rapproche d’eux. C’était il y a longtemps, mais ça pourrait être aujourd’hui.

Une exposition ?

Je me souviens de l’exposition de Ron Mueck à la Fondation Cartier qui m’avait beaucoup marqué. Il reproduit des humains de manière réaliste, mais à échelle différente, tout en gardant les proportions. C’était très dérangeant. On se voit comme autre chose que des êtres humains. On ne se voit plus dans un idéal, mais tel qu’on est.

Un spectacle ?

Les Stomps que j’avais vus à Paris. Quand je vais voir un spectacle, j’aime en prendre plein la vue. Et les Stomps étaient parvenus à me faire voyager avec un spectacle original, très créatif, très rythmé. Je me souviens d’un passage uniquement joué avec des zippos, rajoutant du visuel au sonore.

Une bande dessinée ?

J’ai grandi avec Astérix et Obélix, ça m’a permis de voyager quand j’étais petit à travers leurs aventures. Je m’amusais à être un Gaulois, ça a cultivé en moi le fait d’imaginer des scènes, de porter des costumes, de jouer en somme. Mais j’ai été déçu par les dernières bandes dessinées d’Uderzo qui n’a pas trop respecté l’univers qu’il avait créé avec Goscinny.

Une recette de cuisine ?

La soupe au pistou. Mais pas n’importe laquelle, celle de ma mère. J’adore manger ce plat l’été, c’est ultra sain. Il n’y a pas de viande et pourtant, ça a une sorte de côté viandard, avec une sorte de gourmandise que seule peut nous apporter la viande. C’est tellement mon plat préféré que j’ai demandé à ma mère d’en faire une pour cent personnes lors de mon mariage en juin dernier ! Elle était délicieuse. Elle y a passé deux jours… Je sais la faire également, grâce à ma mère d’ailleurs.

Une activité sportive ?

J’ai fait de la boxe par le passé, de l’escrime artistique médiévale. On a chorégraphié des combats avec mon frère, pour différents projets.

Une maxime dans la vie ?

« Sois le changement que tu veux voir dans le monde » de Gandhi, car on a souvent tendance à reporter la faute sur le monde qui nous entoure, à se sentir impuissant. Alors qu’on pourrait changer les choses déjà d’un point de vue individuel.

Une citation ?

« Tout ce qui est dans la limite du possible doit être et sera accompli » de Jules Verne. Une belle devise pour l’humanité. L’humanité est une aventure assez fantastique et rien ne doit nous servir d’obstacle. On est une espèce fascinante, capable du pire et du meilleur et dans le meilleur, je pense que l’on doit accomplir tout ce qui est possible de l’être, dans les règles de l’univers. Cela permet de ne se donner aucune limite et de se projeter. Je trouve que l’on est dans un monde dans lequel on ne se projette plus, on ne visualise plus les choses en termes de projet commun sur le long terme. C’est en ayant des grands projets qu’on parviendra à essayer de les atteindre.

Votre actualité ?

Avant le premier confinement, je jouais sur scène en alternance dans la pièce Un jour… J’irai à Détroit ! de et avec David Desclos et Stomy Bugsy et mise en scène par Dominique Coubes. C’était au théâtre du Gymnase. En avril, je serai sur France 3 dans Mortelles calanques de Claude-Michel Rome avec Shemss Audat et Philippe Bas. J’y joue le rôle de la victime. Pour le reste, c’est encore le trouble et le flou, mais j’espère que les choses vont se débloquer assez vite prochainement.

Merci Jonathan !

vlog culture, blog culture, expositions, musées, paris , vlog cinema, vlog sorties, vlog restaurants, sorties à paris, restaurants paris, restaurants, bars, salons de thé, brunch, theatre, concerts, boîtes, lieux de nuit, nouvelle youtubeuse, blog chroniques, chroniques culture, chroniques cinéma, chroniques expositions, chroniques restaurants, youtubeuse culture, youtubeuse cinema, youtubeuse expos, youtubeuse paris, youtubeuse sorties, youtubeuse restaurants, restos, tests restos, spectacles, comédies musicales, danse, concerts, blog cinema, blog paris, blogueuse culture, blogueuse theatre, blogueuse ciné, culture, fille de paname, filledepaname, vlog paris, paname, blog paris, blog parisien, vlog culture, blog culture, expositions, musées, paris , vlog cinema, vlog sorties, vlog restaurants, sorties à paris, restaurants paris, restaurants, bars, salons de thé, brunch, theatre, concerts, boîtes, lieux de nuit, nouvelle youtubeuse, blog chroniques, chroniques culture, chroniques cinéma, chroniques expositions, chroniques restaurants, youtubeuse culture, youtubeuse cinema, youtubeuse expos, youtubeuse paris, youtubeuse sorties, youtubeuse restaurants, restos, tests restos, spectacles, comédies musicales, danse, concerts, blog cinema, blog paris, blogueuse culture, blogueuse theatre, blogueuse ciné, culture, fille de paname, filledepaname, vlog paris, paname, blog paris, blog parisien, livraison paris, paris insolite, coulée verte, paname, panam, ou sortir à Paris, parisien, paris 8, paris arrondissement, parisian journey, paris aujourd'hui, paris ce week end, paris a vélo, paris comme chez soi, paris en ce moment, paris à tout prix, paris à pied, paris à la carte, paris à faire, paris à voir, à paris ce week end, à paris aujourd'hui, paris à tout prix, sortir à paris, musée à paris, que faire à paris, quoi faire à paris, paris carte, que faire à paris, paris d’Orsay musée, paris expositions, paris évènement, interviews culture, interview musique, bons plans voyages, adresses parisiennes, blog paris, blog parisienne, parisienne, spectacles paris, ou sortir à paris, cabarets paris, spectacles paris, bons plans paris, paris pas chers, concours, paris gratuit, journaliste paris, bars paris, culture paris, parcours paris, visites paris, paris tourisme, que faire a paris gratuitement, paris amoureux, activités paris, péniches paris, paris insolite, paris balades, se promener à paris, tour eiffel, paris mercredi, bateaux mouches, paris plan de métro, paris guide map, cabaret paris, ou sortir a paris, que faire a paris, paris gratuit, bon plan paris, blog paris, visites paris, sorties paris, tourisme paris, parisienne, spectacle paris, concours, spectacle paris, ou sortir paris, blog parisien, blog lifestyle, blog culture, tourisme paris, balades paris, blog lifestyle, blog fille paris, filledepaname.com , blogging, one man show, spectacle humour, one woman show, Paris la nuit, blog fille, Marie nedjar, journaliste cinéma, journaliste culture, paris culture, tourisme à Paris, monuments Paris, Arc de Triomphe, Montmartre, photos paris, spectacles Paris, filledepaname.com, fille de paname, paname, c'est une fille de paname, métro parisien, rue de Paris, parcours Paris, Paris en amoureux, paris romantique, Paris famille, Paris culture, paris littéraire, paris artistique, paris du monde, Paris est une fête, hôtel Paris, restaurants Paris, gastronomie Paris, Paris France, Paris saint germain, brasseries, bistronomie, bistrots, bistrots parisiens, terrasses à Paris, paris l'hiver, paris l'été, brasseries parisiennes, bars parisiens, boutiques paris, magasins paris, salons de The Paris, brunch Paris, interviews culture, figures de Paris, parisiens, parisiennes, rues de Paris, Champs Elysées, Grands Boulevards, galerie lafayette, printemps haussmann, giveaway, paris tourism, parisian , paris food, paris gastronomy, veggie paris, paris Outings, Paris culture, organic food in paris, boulangerie paris, sorties parisiennes, sorties paris, comédienne paris, actrice paris, actress paris, comedian paris, blog food paris, blog lifestyle paris, blog, parisian blog, paris journalist, culture journalist paris, blogueuse paris, food blog, lifestyle blog, culture blog

Publié par

Journaliste de formation et amoureux de Paris, J’ai écrit pour différentes publications à gros tirage (Questions de femmes, Le Républicain Lorrain, Carrefour savoirs, Aux petits oignons…) et pour des sites culturels (Evene.fr, Grand-Ecart.fr…). Pour Fille de Paname, je rédige articles et interviews essentiellement dirigés vers la culture. julien@filledepaname.com

Un commentaire sur « LES COUPS DE COEUR DU COMÉDIEN JONATHAN CARDONNEL »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s