LES COUPS DE COEUR DE LA CHANTEUSE STÉPHANIE ACQUETTE

Chanteuse et multi-instrumentiste, Stéphanie Acquette nous dévoile son premier single Je M’en Vais. À la fois guitariste, bassiste et chanteuse, Stéphanie Acquette se situe entre la pop et la chanson française avec un soupçon de décalage ! Elle nous livre ses coups de coeur.


Un film ?


Pas sûr qu’il vous aide, mais en tous cas, mon film préféré dont je ne me lasse jamais : Sue, lost in Manhattan de Amos Kollek, avec la troublante et hollywoodienne Anna Thomson qui erre dans la jungle urbaine du monde moderne, sans parvenir à y trouver sa place. 

Une série ?


Récemment, j’ai adoré Wandavision de Marvel, qui m’a d’ailleurs beaucoup inspirée pour l’atmosphère sitcom de mon clip. Une série inquiétante, lynchéenne, multipliant les codes et les références… passionnant ! 


Une vidéo youtube ?


Le voyage à moto de Paris jusqu’à l’Inde de Captain Morgan, pour racheter à Bénarès l’écharpe qu’il a perdue ! 

Je suis complètement fan des vidéos de voyageurs de l’extrême, de survivalistes, ou des athlètes du parkour qui gambadent de toits en toits du genre Hit the Road

ou Vintage Tran

Elles me permettent de m’évader et de voir le monde sous une autre perspective. 

Un clip ou une musique ?

Le nouvel album de St Vincent Daddy’s home, et ses magnifiques clips, notamment celui de Down, avec un côté « détective » qui est justement très proche de l’esprit de mon prochain clip. 

Une citation, poésie ou autre ?

Gardez le cap ! 


Un plat préféré ?


La fondue au petit déjeuner.


Quelques mots pour nous présenter Je m’en vais, votre nouveau clip, et peut-être l’album Diaporama qui s’annonce après l’été ?


J’ai choisi Je m’en vais pour débarquer sur la scène française ! Avec Raphaëlle Chovin, la réalisatrice du clip, nous avons utilisé le thème de la femme au foyer des années 50 pour décrire un certain enfermement. Dans cet univers, le bonheur est unilatéral : mari, famille, électroménager, tout est cadré. À contrario, derrière sa visionneuse à diapositives qui lui permet de s’échapper, le personnage aspire à gambader dans l’immensité des vallées alpines, au son du cor alpin, instrument géant sublime et impossible à cadrer. Derrière son côté drôle et décalé, c’est avant tout une chanson qui invite à prendre les bonnes décisions au bon moment, et à ne pas hésiter à quitter une situation qui ne nous convient plus. Comme me l’a dit un jour une amie : « tu n’as besoin que de tes jambes pour partir ». Mon album Diaporama, dont j’annoncerai bientôt la sortie après l’été, est, comme son nom l’indique une boîte de diapositives, d’arrêt sur images d’instants fantasmés que chacun pourra voir à la lumière de ses propres ressentis et souvenirs…

Merci Stéphanie !

Publié par

Amoureuse de Paris, j'aime partager mes découvertes culturelles, gastronomiques... Je vous dis ce qui m'a plu pour vous donner envie de sortir dans cette si jolie ville qu'est Paris où l'on a la chance d'avoir tant à faire, à voir, à goûter et à tester... Également désormais : des interviews !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s