Exposition Victor Prouvé et l’Art nouveau

Le Maître de l’Art Nouveau

La ville d’Issy-les-Moulineaux et son très beau musée de la carte à jouer nous offrent en ce moment l’occasion exceptionnelle d’admirer, au musée et en mairie, le beau travail de l’artiste Victor Prouvé qui s’illustra, plus particulièrement pour la période traitée ici, dans une œuvre influencée par l’art nouveau fait de courbes, de rappels végétaux et d’une lumière douce et apaisante.

Dans l’escalier d’honneur de la mairie d’Issy-les-Moulineaux, l’œuvre monumentale et subtile de Victor Prouvé La vie a vu passer des générations de nouveaux mariés. Sur trois côtés, cette toile marouflée figurant les différents degrés de l’existence se déroulant sur fond de paysage local, est véritablement émouvante. On imagine les générations de jeunes mariés et leurs invités s’arrêtant un instant ici et posant pour le photographe fixant l’évènement essentiel d’une vie menée à deux, faites de joies et de peines, jusqu’à l’inéluctable.

Copyright Musée de l’Ecole de Nancy. Photo Jean-Yves Lacôte

Parallèlement, au musée de la carte à jouer, une belle exposition nous permet de mieux connaître la vie et l’œuvre de Victor Prouvé et de passer en la compagnie de l’artiste quelques moments livrés à la beauté et à l’émotion.

Né en 1858 à Nancy, Victor Prouvé commença à étudier le dessin dans l’école municipale. Ses pas le menèrent ensuite à Paris, à l’école des Beaux-Arts où il reçut l’enseignement du peintre Victor Cabanel.

Vase : dessin de Victor Prouvé, réalisation d’Emile Gallé
Copyright Robert Zehil Gallery

Comme beaucoup d’artistes de son temps, Prouvé dessinait, peignait, sculptait, mais créait aussi des meubles, des reliures, des verreries.

Des peintures, dessins et objets d’art décoratifs nous permettent d’apprécier toute la subtilité de son œuvre, très caractéristique de l’art nouveau.

Copyright Musée de l’Ecole de Nancy

Que ce soit avec le magnifique vase d’Emile Gallé ou l’étonnant coffre réalisé en compagnie d’Emile Martin, ou encore un superbe col brodé, Prouvé, bien caractéristique de son temps, était un touche-à-tout trouvant à s’exprimer librement sur divers supports.

Si l’on doit regretter que son projet décoratif n’ait pas été retenu pour la décoration de la salle à manger de l’Hôtel-de-Ville de Paris, nous ne pouvons que nous réjouir de l’heureuse initiative prise récemment de restaurer son grand décor de l’escalier de la mairie d’Issy-les-Moulineaux, qui s’était un peu terni avec le temps. Douze conservatrices-restauratrices ont su redonner de l’éclat à cette œuvre sensible, très idéaliste bien sûr, mais qui ne manque pas d’émouvoir les visiteurs. Pendant tout le temps de l’exposition, l’accès à l’escalier sera libre et permettra d’admirer ce magnifique travail.

Une heureuse initiative que celle-ci, qui permet à chaque visiteur d’appréhender avec précision le travail de Victor Prouvé, d’admirer quelques esquisses et de voir ensuite la réalisation finale.

Le tracé véritablement génial de cet artiste, ses couleurs chatoyantes, ses sujets délicats et magnifiquement traités nous plongent dans une époque faite de courbes où de l’enfance, de l’amour, de la beauté des formes sortait une subtile harmonie. Le républicanisme de l’artiste, bien caractéristique de son temps, explique aussi cette sorte de manifestation d’un idéal mêlant le travail, la famille et, en filigrane, l’amour de la terre natale – thèmes malheureusement repris ensuite jusqu’à la caricature par le régime de Vichy. Un témoignage précieux d’une époque où le républicanisme, plus ou moins affiché, pouvait être ressenti comme un idéal.

La toile de la mairie d’Issy-les-Moulineaux évoque aujourd’hui ce temps révolu de la IIIe république, balayé ensuite par la première guerre mondiale.

Une image idéalisée certes, que certains qualifieront de naïve, mais tous ces sourires, cette petite fille tenant sa poupée, nous ramènent pendant quelques instants à l’époque de nos grands-parents, arrière grands parents.

Une exposition à visiter seul, à deux ou en famille, très réussie, bien documentée et d’un parcours agréable.

Musée français de la Carte à jouer 16 rue Auguste Gervais, Issy-les-Moulineaux

Ouvert du mercredi de 16 h à 17 h et samedi et dimanche de 14 h à 18 h

Tél. : 01 41 23 83 60

Métro Mairie d’Issy, ligne 12

http://www.muséecarteajouer.com/

Toutes les photos sauf celles signalées : copyright Rodolphe Trouilleux

Publié par

Historien, auteur de nouvelles, conférencier, rédacteur au Journal Le Chat Noir, on me présente souvent comme le spécialiste de Paris secret et insolite, rappelant en cela mon livre éponyme. C’est un peu vrai mais Paris dans son ensemble me passionne depuis toujours. La ville d’hier et d’aujourd’hui, ses multiples histoires et faits divers occupent mon quotidien. Incorrigible piéton, je parcours les rues parisiennes en tous sens, et mes découvertes sont nombreuses. Qu’elles soient théâtrales, littéraires, gastronomiques, les surprises sont souvent au rendez-vous, et c’est un plaisir de les partager.

Laisser un commentaire