« Les Inséparables » au Théâtre Hébertot

Les Inséparables
Copyright Bernard Richebé

Le peintre qui avait le Bourdon…

Pièce sur la filiation et la création, Les Inséparables est un spectacle aussi drôle que touchant, à découvrir au Théâtre Hébertot. Il met en scène un Didier Bourdon en proie aux affres du doute et une Valérie Karsenti à la fois muse et artiste. Le tout, sur deux temporalités différentes. Un véritable voyage dans le temps et les sentiments…

Gabriel Orsini est un peintre de renom. Orphelin de père et de mère, il a grandi sous la coupe de son grand-père Samuel, un banquier qu’il trouvait impitoyable et qu’il s’est échiné à fuir toute sa vie, se réfugiant dans l’art et la création. Mais l’inspiration s’est épuisée. Il ne peint plus. Depuis trop longtemps selon Maxime, son galériste. Un état de dépression qui va peut-être changer, puisque le jour de ses 50 ans, Gabriel reçoit un étrange cadeau : un duplex transformé en atelier d’artiste et qu’il découvre en compagnie de son fils Abel, avec qui les liens se sont quelque peu distendus. Mais cet atelier recèle bien des surprises et il se pourrait bien que ce cadeau ne soit pas le fruit du hasard… 

Les Inséparables
Copyright Bernard Richebé

Tout d’abord, ce qui impressionne avec Les Inséparables, c’est le décor. Majestueux, impressionnant, tournant sur lui-même au gré des scènes et en arrière-fond, un écran géant donnant l’impression de se retrouver plongés en plein coeur du quartier Montparnasse, celui où les peintres d’antan se donnaient rendez-vous. En général, un tel décor écrase la scénographie et sert de gadget en trompe l’oeil. Pas ici, il est un personnage à lui-seul. Il couvre les amours de Samuel Orsini, le grand-père de Gabriel (Didier Bourdon donc, dans un double rôle sur deux époques différentes) avec Sacha, une femme peintre à l’accent slave qui le fascine et dont il est éperdument amoureux. D’ailleurs, cet écrin, cet atelier, il va le lui offrir, pour lui permettre de s’éclore en tant qu’artiste. Lui, le banquier, lui qui refusera plus tard que son petit-fils Gabriel se lance à son tour en tant que peintre. 

Les Inséparables
Copyright Bernard Richebé

Entre passé et présent, la mise en scène fluide de Ladislas Chollat se fond avec le décor. Elle est comme ce dernier, virevoltante et subtile. Les Inséparables, en plus d’une grande histoire d’amour, est avant tout un questionnement sur la création, ce qui l’anime, ce qui l’éteint. Mais aussi sur la filiation. Gabriel est à un tournant de sa vie où il est en colère à la fois contre son passé (son grand-père, dont il découvre les amours tumultueuses) et son présent (son fils, qu’il n’a jamais cherché à comprendre et qu’il rabroue gratuitement). Il est surtout en colère contre lui-même, lui qui ne parvient plus à peindre, lui qui n’a jamais oublié le souvenir de sa mère partie trop tôt, lui qui en vient à se brouiller avec son ami Maxime qui lui a jadis permis la gloire. 

Les Inséparables
Copyright Bernard Richebé

Si on rit souvent de cette comédie humaine (qui n’est pas dénuée de bons quiproquos d’usage), on est surtout souvent touchés. D’abord par ces personnages qui s’aiment, se parlent, mais ne se comprennent pas (Gabriel et Abel, Samuel et Sacha), mais aussi par la roue inéluctable du destin. Les jours heureux succèdent à la peine, à moins que cela ne soit surtout l’inverse. Une roue où tout est éternel recommencement, comme une toile blanche qui ne demande qu’à être peinte. Didier Bourdon, qui cabotine aux premières répliques, devient de plus en plus imprégné par son double rôle, en vieux lion dur et capricieux, mais dont les griffes ne lacèrent plus depuis longtemps. Face à lui, Thierry Frémont est épatant en agent/ galériste masochiste, prêt à tout endurer pour aider son ami à retrouver le chemin des pinceaux et à se réconcilier avec son fils. Mais surtout, impressionnante, régnant sur la pièce avec une émotion renouvelée à chaque instant, Valérie Karsenti campe une Sacha fantasque et grave, à mille lieues de son personnage de Liliane dans Scènes de ménages. Elle est le ciment de ces Inséparables, le socle d’une pièce où se reflète l’ardent désir de la création. Une réussite.

 

Les Inséparables

vlog culture, blog culture, expositions, musées, paris , vlog cinema, vlog sorties, vlog restaurants, sorties à paris, restaurants paris, restaurants, bars, salons de thé, brunch, theatre, concerts, boîtes, lieux de nuit, nouvelle youtubeuse, blog chroniques, chroniques culture, chroniques cinéma, chroniques expositions, chroniques restaurants, youtubeuse culture, youtubeuse cinema, youtubeuse expos, youtubeuse paris, youtubeuse sorties, youtubeuse restaurants, restos, tests restos, spectacles, comédies musicales, danse, concerts, blog cinema, blog paris, blogueuse culture, blogueuse theatre, blogueuse ciné, culture, fille de paname, filledepaname, vlog paris, paname, blog paris, blog parisien, vlog culture, blog culture, expositions, musées, paris , vlog cinema, vlog sorties, vlog restaurants, sorties à paris, restaurants paris, restaurants, bars, salons de thé, brunch, theatre, concerts, boîtes, lieux de nuit, nouvelle youtubeuse, blog chroniques, chroniques culture, chroniques cinéma, chroniques expositions, chroniques restaurants, youtubeuse culture, youtubeuse cinema, youtubeuse expos, youtubeuse paris, youtubeuse sorties, youtubeuse restaurants, restos, tests restos, spectacles, comédies musicales, danse, concerts, blog cinema, blog paris, blogueuse culture, blogueuse theatre, blogueuse ciné, culture, fille de paname, filledepaname, vlog paris, paname, blog paris, blog parisien, livraison paris, paris insolite, coulée verte, paname, panam, ou sortir à Paris, parisien, paris 8, paris arrondissement, parisian journey, paris aujourd'hui, paris ce week end, paris a vélo, paris comme chez soi, paris en ce moment, paris à tout prix, paris à pied, paris à la carte, paris à faire, paris à voir, à paris ce week end, à paris aujourd'hui, paris à tout prix, sortir à paris, musée à paris, que faire à paris, quoi faire à paris, paris carte, que faire à paris, paris d’Orsay musée, paris expositions, paris évènement, interviews culture, interview musique, bons plans voyages, adresses parisiennes, blog paris, blog parisienne, parisienne, spectacles paris, ou sortir à paris, cabarets paris, spectacles paris, bons plans paris, paris pas chers, concours, paris gratuit, journaliste paris, bars paris, culture paris, parcours paris, visites paris, paris tourisme, que faire a paris gratuitement, paris amoureux, activités paris, péniches paris, paris insolite, paris balades, se promener à paris, tour eiffel, paris mercredi, bateaux mouches, paris plan de métro, paris guide map, cabaret paris, ou sortir a paris, que faire a paris, paris gratuit, bon plan paris, blog paris, visites paris, sorties paris, tourisme paris, parisienne, spectacle paris, concours, spectacle paris, ou sortir paris, blog parisien, blog lifestyle, blog culture, tourisme paris, balades paris, blog lifestyle, blog fille paris, filledepaname.com , blogging, one man show, spectacle humour, one woman show, Paris la nuit, blog fille, Marie nedjar, journaliste cinéma, journaliste culture, paris culture, tourisme à Paris, monuments Paris, Arc de Triomphe, Montmartre, photos paris, spectacles Paris, filledepaname.com, fille de paname, paname, c'est une fille de paname, métro parisien, rue de Paris, parcours Paris, Paris en amoureux, paris romantique, Paris famille, Paris culture, paris littéraire, paris artistique, paris du monde, Paris est une fête, hôtel Paris, restaurants Paris, gastronomie Paris, Paris France, Paris saint germain, brasseries, bistronomie, bistrots, bistrots parisiens, terrasses à Paris, paris l'hiver, paris l'été, brasseries parisiennes, bars parisiens, boutiques paris, magasins paris, salons de The Paris, brunch Paris, interviews culture, figures de Paris, parisiens, parisiennes, rues de Paris, Champs Elysées, Grands Boulevards, galerie lafayette, printemps haussmann, giveaway, paris tourism, parisian , paris food, paris gastronomy, veggie paris, paris Outings, Paris culture, organic food in paris, boulangerie paris, sorties parisiennes, sorties paris, comédienne paris, actrice paris, actress paris, comedian paris, blog food paris, blog lifestyle paris, blog, parisian blog, paris journalist, culture journalist paris, blogueuse paris, food blog, lifestyle blog, culture blog

Les Inséparables, jusqu’au 20 mai 2018, du mercredi au dimanche. Du mercredi au samedi à 21h, le samedi également à 16h30 et le dimanche, à 16h.

Théâtre Hébertot, 78 bis boulevard des Batignolles, 75017 Paris.

Publié par

Journaliste de formation et amoureux de Paris, J’ai écrit pour différentes publications à gros tirage (Questions de femmes, Le Républicain Lorrain, Carrefour savoirs, Aux petits oignons…) et pour des sites culturels (Evene.fr, Grand-Ecart.fr…). Pour Fille de Paname, je rédige articles et interviews essentiellement dirigés vers la culture. julien@filledepaname.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s