Journal d’un vieux confiné…Jour 35

En cette période de confinement, mon ami Rodolphe Trouilleux, qui vient de rejoindre le blog vous fait part d’un journal imaginaire : « Journal d’un vieux confiné  »  Historien, auteur de nouvelles, conférencier, rédacteur au Journal Le Chat Noir, on me présente souvent comme le spécialiste de Paris secret et insolite, rappelant en cela mon livre éponyme. C’est un peu vrai mais Paris dans son ensemble me passionne depuis toujours. La ville d’hier et d’aujourd’hui, ses multiples histoires et faits divers occupent mon quotidien. Incorrigible piéton, je parcours les rues parisiennes en tous sens, et mes découvertes sont nombreuses. Qu’elles soient théâtrales, littéraires, gastronomiques, etc, les surprises sont souvent au rendez-vous et c’est un plaisir de les partager.

Trente-cinquième jour de confinerie


Si c’est pas malheureux tout de même ! V’là t-il pas que Maman elle veut rien savoir ! Comme elle s’ennuie, elle se raccroche à n’importe quoi pour occuper ses mains ! Comme elle en a marre de rater les recettes de pâtisserie du Kiki et que pour moi c’est aussi vraiment limite de bouffer des tartes cramées et des brioches pâteuses, elle veut tricoter des masques et des gants pour les gens maintenant ! Et j’ai beau lui dire que ça sert à rien, que c’est plein de trous ses machins et que le virus de la Corona ça lui fait pas de l’effet, y’a rien à faire, une vraie tête de pioche. Elle tricote ses trucs et elle les met dans un grand carton qui se remplit à vue d’œil ! C’est pas croyable d’être bouchée comme ça !

C’est l’Asticote qu’est contente car depuis qu’elle a sa lubie elle lui fait plus des tenues à la gomme ! Le meilleur ça a été le machin genre babigro pour chien avec un orifice pour le trou de balle et un autre pour la tête, un vrai paquet cadeau !

Moi j’ai dit non pour un autre pull poncho africain, faut pas pousser tout de même ! Comme elle a repris ses cours de yoga dans la boîte en plastique, avec le Kiki, lui y m’a vu passer derrière elle et il a demandé si on avait recueilli un clochard à la maison… Moi j’ai bien rigolé mais la divine elle a fait la tête des mauvais jours…

Du coup elle a détricoté le machin, complètement enragée ! Maintenant elle a de la laine pour les masques… Et j’échappe aussi au pantalon en laine à rayures… Ouf !

C’est bizarre mais j’ai l’impression que la Tatiana me fait du gringue… Pourtant elle est plus jeune que moi. Elle doit être du genre à aimer les vieux trucs dans mon genre, un peu rassis, pas mal passés et qui sont encore capables d’animer le petit bonhomme en cas d’urgence. Moi ça me dit rien ses manœuvres d’approche. Elle est bien gentille, l’autre jour elle m’a offert une bouteille de vodka, et de la bonne, de la bouchée à l’émeri ! Elle est maline et elle a bien vu l’assoiffé que je suis, mais pour ce qui est des mômeries, elle se fait de belles illusions. C’est pas que de temps à autre j’aurai pas des pensées gymnastiques mais le reste ne suis pas. Ya l’installation mais y’a plus de courant, c’est comme ça et pas autrement !

Mais c’est un peu gênant vis à vis de Maman tout de même. Je sens encore une fois qu’on n’est pas loin des ennuis. Et puis je crois qu’elle devrait arrêter le yoga, c’est trop pour son son âge, elle va encore se tordre quelque chose dans son vieux corps.

Et pour la belledoche j’ai trouvé la parade : je mets des lunettes carrées de farces et attrapes que j’ai trouvées dans mes vieux cartons et je monte dans sa turne pour lui dire bonjour comme si j’étais Chirac. Elle est enchantée et comme ça elle me fout la paix, enfin pour l’instant.

J’ai de bonne nouvelles du chat Cui cui : il a presque retrouvé tous ses poils du temps de sa jeunesse et il est presque beau ! C’est Maman qu’est contente, il a l’air presque normal ! Du coup ça a rejaillit sur l’Asticote qui paraît presque belle aussi à côté de lui, enfin j’exagère un peu parce que la beauté chez les chiens de cette race-là ça doit pas exister. Avec ses pattes tordues et ses oreilles trop longues ça a jamais été la Brigitte Bardot de la chiennerie.

On a fait un beau salsifi, hier, avec toute la famille, Vioque, Maman, Moi, Clébard et Miaou, un machin en couleurs qu’on va envoyer sur le ternet dans un endroit où ils font un concours pour gagner des trucs. Et on a fait ça dans le salon qu’on avait un peu rangé pour faire propre. Moi je crois qu’on a toutes nos chances. Je me rappelle pas ce qu’on gagne mais ça doit être un truc comme notre poids en nouilles ou en nougats.

Bon, moi j’ai trop réfléchi…Alors, pour le reste on verra demain.

Copyright R.Trouilleux

Publié par

Historien, auteur de nouvelles, conférencier, rédacteur au Journal Le Chat Noir, on me présente souvent comme le spécialiste de Paris secret et insolite, rappelant en cela mon livre éponyme. C’est un peu vrai mais Paris dans son ensemble me passionne depuis toujours. La ville d’hier et d’aujourd’hui, ses multiples histoires et faits divers occupent mon quotidien. Incorrigible piéton, je parcours les rues parisiennes en tous sens, et mes découvertes sont nombreuses. Qu’elles soient théâtrales, littéraires, gastronomiques, la surprise est souvent au rendez-vous, et c’est un plaisir de les partager.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s