Michel, le facteur Cheval de la Sarthe

Sur la route, la curiosité est là, à portée du regard… Dans la Sarthe, au bord de la départementale D 303, entre Bessé-sur-Braye et Pont-de-Braye, de drôles et intrigants tas de pierre et de matériaux divers. Ils sont là comme des sentinelles étonnantes, ne ressemblent à rien et rien ne leur ressemble.

Je les avais déjà vus en passant mais, trop pressé, je ne m’étais pas arrêté, comme beaucoup d’automobilistes filant vers leur destination. On devrait pourtant prendre le temps… Le temps…

Cette fois je me suis arrêté et, presque aussitôt, un homme âgé est venu à ma rencontre. Ces « tas de pierre » c’est lui qui en est l’auteur, Michel, quatre-vingt cinq ans, ex-maçon, ex ouvrier d’usine, retraité depuis 25 ans et heureux autant qu’on peut l’être. Un crâne dégarni encadré de cheveux blancs, des moustaches le font ressembler à un grognard de l’Empire. Souriant il ne demande qu’à communiquer sa passion, comme une évidence, une pulsion expliquée avec des mots délicieusement simples et émouvants où pointent l’accent et le phrasé sarthois : « J’en ai fait une, j’en ai fait deux, et puis j’ai fait ceux-là, fallait équilibrer… C’était parti… « .

Vingt-et-un « tas de pierres » sont là, défiant le ciel, composés des matériaux les plus divers, tuiles, briques, ardoises, bouteilles, poêles à frire, etc… C’est coloré, original, très équilibré, doux au regard.

« C’est joli, c’est rond… ça crie pas ! C’est pas comme si c’était rectangulaire… Le rond c’est agréable ! On n’a rien à reprocher au rond. ça crie pas ! »

Quand vous demandez à Michel combien de temps il a passé à réaliser cette œuvre toute de récupérations, il rétorque : « Le temps ça compte pas…   C’est uniquement du plaisir…oui…voilà… Avec le plaisir vous pouvez tout. »

« C’est de faire quelque chose avec ses mains. A la portée de tout le monde. Avant, chez mes parents dans le Loir et Cher, j’avais fait aussi des espèces de machins de travers, un auvent. C’était un machin artistique pas désagréable à regarder. Et puis c’est venu comme ça. Le temps et puis… travailler avec ses mains. Avec ses mains qu’on peut tout faire… J’en ai fait une, j’en ai fait deux, et puis voilà. »

Il possédait ce terrain encombré de débris divers, et, au moment de la retraite, il a commencé à construire, un, deux, trois « tas de pierres » et. « Chacun devant chez lui devrait faire un peu de l’art pour se « pérénaliser », pour s’occuper. C’est vrai que ça fait pas de mal c’est agréable à regarder, y’a pas grand-chose à redire. »

« C’est une curiosité. Regardez comme celle-là elle est bien montée ! Droite et tout, bien, c’est fou hein ?  Et puis ça ramasse les ordures. Faut avoir envie de le faire. Trainer… Trainer… faire quoi ? Trainer en voiture, j’sais pas où ? »

J’ai photographié Michel assis au milieu de son œuvre, cet étrange domaine peuplé de tours rondes « qui ne font pas de mal. » Il a lâché l’affaire, trop âgé maintenant, quoi de plus normal ?

Et puis, très ému, j’ai laissé cet homme lumineux dans cet insolite endroit ou la pulsion artistique, pure, gratuite, l’a poussé à réaliser des œuvres dressées vers le ciel comme un hommage au temps, au travail, à la vie.

« Comme c’est là, maintenant, ça peut durer, j’sais pas… y’a rien d’extraordinaire. Des pierres en rond les unes à côté des autres, tout le monde est capable de faire ça. »

« On vit qu’une fois, faut en profiter qu’on vit sur terre, on ne vit qu’une fois…« 

« On est bien sur c’te terre, on a beau la mépriser ou je sais pas quoi, mais…« 

À Bessé-sur-Braye

Publié par

Historien, auteur de nouvelles, conférencier, rédacteur au Journal Le Chat Noir, on me présente souvent comme le spécialiste de Paris secret et insolite, rappelant en cela mon livre éponyme. C’est un peu vrai mais Paris dans son ensemble me passionne depuis toujours. La ville d’hier et d’aujourd’hui, ses multiples histoires et faits divers occupent mon quotidien. Incorrigible piéton, je parcours les rues parisiennes en tous sens, et mes découvertes sont nombreuses. Qu’elles soient théâtrales, littéraires, gastronomiques, les surprises sont souvent au rendez-vous, et c’est un plaisir de les partager.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s