« LÀ-BAS, DE L’AUTRE CÔTÉ DE L’EAU » AU THÉÂTRE LA BRUYÈRE

Là-bas, de l’autre côté de l’eau est une fresque flamboyante revenant sur la guerre d’Algérie sans prendre parti. Elle brise le silence d’une omerta permanente, autant du côté français qu’algérien, pour livrer un double témoignage bouleversant autour d’un triangle amoureux à l’issue tragique. Sans doute le plus beau spectacle de cette rentrée théâtrale.

Copyright Fabienne Rappeneau

Près de soixante ans après la signature des accords d’Evian, la guerre d’Algérie continue de faire parler d’elle. Et pourtant, tout le monde se tait dès qu’il s’agit de rentrer dans les détails, entre Pieds noirs déracinés, attentats commis par le FLN, exactions de l’armée française, Harkis considérés par des traitres dans leur pays natal et dénigrés dans leur nouveau pays d’adoption. Certains essaient de combler ces manques, de révéler les turpitudes, les dommages collatéraux, les souffrances qui perdurent et enlisent les générations suivantes. Il y a des documentaires qui tentent de mettre cette omerta entre parenthèses, tel le récent Ne nous racontez plus d’histoires, de Ferhat Mouhali et Carole Filiu-Mouhali. ou des romans, comme L’Art de perdre d’Alice Zeniter, traitant de ces années de guerre avant qu’une famille de Harkis ne trouve asile en France, terre qui ne veut pourtant pas d’eux. Comment rendre ces neuf années allant de 1954 à 1962 sur scène ? C’est le pari réussi que vient de relever Xavier Lemaire avec Là-bas, de l’autre côté de l’eau, sur un texte puissant de Pierre-Olivier Sotto et à découvrir au théâtre de La Bruyère.

Copyright Fabienne Rappeneau

Le décor est presque nu. Un long praticable qui se métamorphose au fur et à mesure, un écran diffusant des images d’archives, ainsi que des points chronologiques et géographiques et quelques éléments de mobilier qui apparaissent ici ou là, pour faire croire à une manufacture d’huile d’olive, un bar parisien ou un port. Peu importe. Le décor pourrait être d’ailleurs totalement nu que rien n’y changerait, la pièce resterait aussi puissante. Servie par douze comédiens exceptionnels (une gageure en ces temps troublés), elle passe d’un côté à l’autre de la Méditerranée en un claquement de doigts, nous fait guincher avec un groupe de jeunes loulous parisiens (non, de Montrouge, mais c’est tout comme), nous donne envie de manger du couscous et de pousser des youyous. Jusqu’à ce que tout se délite, petit à petit, puis de plus en plus brutalement. Un jeu de causes/conséquences létal, une escalade dans la surenchère, d’un côté comme de l’autre. Entre le mépris des classes politiques françaises, le racisme sous-jacent qui éclate au grand jour, les belles âmes d’hier devenues terroristes aujourd’hui, personne n’est à l’abri du changement radical.

Copyright Fabienne Rappeneau

Au milieu de tout ce vacarme, un triangle amoureux. D’abord France et Moktar, qui s’aiment depuis l’enfance. Ils ont grandi ensemble malgré leurs différences, mais tous deux se sentent Algériens avant tout, même si France est née de parents d’origine française. Puis, arrive le jeune Jean-Paul qui vient faire son service militaire et va faire éclater les sentiments du couple déjà esquintés par le début de la guerre. Car Moktar va se ranger du côté du FLN, tandis que France va voir sa mère vriller à son tour dans une folie xénophobe qui ne demandait qu’à exulter. Jean-Paul, lui, dans sa naïveté et sa candeur, va tout subir à bras le corps, devenir un homme en un temps record, abandonner la musique rock qui lui important tant pour empoigner mitraillette et gégène à contrecoeur.

De fait, on a l’impression d’assister à un film et les 2h15 du spectacle passent à une vitesse folle, sans temps mort, se permettant parfois des respirations humoristiques bienvenues pour supporter l’insupportable, découvrir l’indicible. Et dans tout ce vacarme d’un monde en pleine révolution, surgissent donc des comédiens impeccables, Isabelle Andréani en tête qu’on avait eu tout le bonheur d’admirer dans Un coeur simple. La guerre d’Algérie comme vous ne l’avez jamais vue. Un spectacle comme vous en verrez rarement.

Au théâtre La Bruyère (5 rue La Bruyère 75009 Paris), les mardis et mercredis à 19h30, les jeudis et vendredis à 20h45 et les samedis à 15h30 et 20h45. Jusqu’au 27 novembre.

vlog culture, blog culture, expositions, musées, paris , vlog cinema, vlog sorties, vlog restaurants, sorties à paris, restaurants paris, restaurants, bars, salons de thé, brunch, theatre, concerts, boîtes, lieux de nuit, nouvelle youtubeuse, blog chroniques, chroniques culture, chroniques cinéma, chroniques expositions, chroniques restaurants, youtubeuse culture, youtubeuse cinema, youtubeuse expos, youtubeuse paris, youtubeuse sorties, youtubeuse restaurants, restos, tests restos, spectacles, comédies musicales, danse, concerts, blog cinema, blog paris, blogueuse culture, blogueuse theatre, blogueuse ciné, culture, fille de paname, filledepaname, vlog paris, paname, blog paris, blog parisien, vlog culture, blog culture, expositions, musées, paris , vlog cinema, vlog sorties, vlog restaurants, sorties à paris, restaurants paris, restaurants, bars, salons de thé, brunch, theatre, concerts, boîtes, lieux de nuit, nouvelle youtubeuse, blog chroniques, chroniques culture, chroniques cinéma, chroniques expositions, chroniques restaurants, youtubeuse culture, youtubeuse cinema, youtubeuse expos, youtubeuse paris, youtubeuse sorties, youtubeuse restaurants, restos, tests restos, spectacles, comédies musicales, danse, concerts, blog cinema, blog paris, blogueuse culture, blogueuse theatre, blogueuse ciné, culture, fille de paname, filledepaname, vlog paris, paname, blog paris, blog parisien, livraison paris, paris insolite, coulée verte, paname, panam, ou sortir à Paris, parisien, paris 8, paris arrondissement, parisian journey, paris aujourd'hui, paris ce week end, paris a vélo, paris comme chez soi, paris en ce moment, paris à tout prix, paris à pied, paris à la carte, paris à faire, paris à voir, à paris ce week end, à paris aujourd'hui, paris à tout prix, sortir à paris, musée à paris, que faire à paris, quoi faire à paris, paris carte, que faire à paris, paris d’Orsay musée, paris expositions, paris évènement, interviews culture, interview musique, bons plans voyages, adresses parisiennes, blog paris, blog parisienne, parisienne, spectacles paris, ou sortir à paris, cabarets paris, spectacles paris, bons plans paris, paris pas chers, concours, paris gratuit, journaliste paris, bars paris, culture paris, parcours paris, visites paris, paris tourisme, que faire a paris gratuitement, paris amoureux, activités paris, péniches paris, paris insolite, paris balades, se promener à paris, tour eiffel, paris mercredi, bateaux mouches, paris plan de métro, paris guide map, cabaret paris, ou sortir a paris, que faire a paris, paris gratuit, bon plan paris, blog paris, visites paris, sorties paris, tourisme paris, parisienne, spectacle paris, concours, spectacle paris, ou sortir paris, blog parisien, blog lifestyle, blog culture, tourisme paris, balades paris, blog lifestyle, blog fille paris, filledepaname.com , blogging, one man show, spectacle humour, one woman show, Paris la nuit, blog fille, Marie nedjar, journaliste cinéma, journaliste culture, paris culture, tourisme à Paris, monuments Paris, Arc de Triomphe, Montmartre, photos paris, spectacles Paris, filledepaname.com, fille de paname, paname, c'est une fille de paname, métro parisien, rue de Paris, parcours Paris, Paris en amoureux, paris romantique, Paris famille, Paris culture, paris littéraire, paris artistique, paris du monde, Paris est une fête, hôtel Paris, restaurants Paris, gastronomie Paris, Paris France, Paris saint germain, brasseries, bistronomie, bistrots, bistrots parisiens, terrasses à Paris, paris l'hiver, paris l'été, brasseries parisiennes, bars parisiens, boutiques paris, magasins paris, salons de The Paris, brunch Paris, interviews culture, figures de Paris, parisiens, parisiennes, rues de Paris, Champs Elysées, Grands Boulevards, galerie lafayette, printemps haussmann, giveaway, paris tourism, parisian , paris food, paris gastronomy, veggie paris, paris Outings, Paris culture, organic food in paris, boulangerie paris, sorties parisiennes, sorties paris, comédienne paris, actrice paris, actress paris, comedian paris, blog food paris, blog lifestyle paris, blog, parisian blog, paris journalist, culture journalist paris, blogueuse paris, food blog, lifestyle blog, culture blog

Publié par

Journaliste de formation et amoureux de Paris, J’ai écrit pour différentes publications à gros tirage (Questions de femmes, Le Républicain Lorrain, Carrefour savoirs, Aux petits oignons…) et pour des sites culturels (Evene.fr, Grand-Ecart.fr…). Pour Fille de Paname, je rédige articles et interviews essentiellement dirigés vers la culture. julien@filledepaname.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s