« LE MONTESPAN » AU THÉÂTRE DE LA HUCHETTE

Cocu tragicomique !

Adaptation d’un roman à succès de Jean Teulé, lui-même inspiré de la vie de Louis-Henri de Pardaillan, marquis de Montespan (le mari de la fameuse Madame de Montespan qui fit tourner la tête de Louis XIV), le spectacle Le Montespan est un bijou d’inventivité, porté par trois comédiens virevoltants. Ou comment la petite histoire l’emporte sur la grande entre humour, drame et décadence.

Copyright Fabienne Rappeneau

Si on connaît bien Madame de Montespan pour avoir été la maîtresse en titre de Louis XIV avec lequel elle a eu sept enfants (dont six reconnus légitimement par le roi), son mari a également eu les honneurs d’accéder à la postérité bien malgré lui. Pour avoir été le cocu le plus célèbre de son siècle, tout en ayant tout tenté afin de récupérer sa belle, sa dignité et se venger du roi. En vain. En 2008, le voici devenu héros d’un roman retraçant ses mésaventures dans Le Montespan de Jean Teulé et désormais, il est le protagoniste principal de son adaptation théâtrale, qui se joue à la Huchette avec une bonne humeur communicative.

C’est la cinquième fois que Jean Teulé est ainsi adapté sur scène. On se souvient de la version particulièrement réussie et déroutante de Mangez-le si vous voulez, dirigée par Jean-Christophe Dollé. Le Montespan se devait lui aussi d’avoir sa propre version et c’est à l’autrice et comédienne Salomé Villiers, incarnant entre autres rôles Madame de Montespan, que l’on doit cette réussite. Ils ne sont que trois comédiens sur scène pour incarner pléthore de personnages ayant réellement existé, même s’il incombe à Simon Larvaron (parfait de bout en bout), de revêtir les cornes de ce cocu magnifique qui ne rechigne devant aucune audace pour parvenir à ses fins : il s’acoquine avec des prostituées afin d’attraper une maladie vénérienne à transmettre à son épouse qui en ferait de même au roi. Un échec. Il porte l’habit noir pour se présenter en deuil de son mariage devant le roi. Une effronterie qui courroucera Louis XIV. Il rajoute des rameaux de cerf à son attelage et à son château pour rappeler à quel point il est un mari trompé. Il écrit régulièrement à sa femme pour la presser de revenir et de quitter sa majesté… Autant d’initiatives malheureuses et parfois pathétiques sur deux décennies, qui vont le contraindre à l’exil, lorsqu’il ne passe pas quelque temps en prison par ordre royal. Pour finalement finir sa vie dans la maladie, interdisant à sa femme répudiée de le revoir, afin de ne pas paraître diminué à ses yeux.

Copyright Photo Lot

La pièce commence pourtant comme une romance qui réchauffe le cœur, avec le coup de foudre réciproque entre les futurs époux. Jusqu’à ce que le mari parte en guerre pour faire fortune et impressionner le roi et que ce dernier ne rencontre Madame de Montespan et jette son dévolu sur elle. Un honneur dont beaucoup de maris de cette époque auraient été enorgueillis. Une disgrâce vécue par Louis-Henri, si épris de son Athénaïs… Ballet incessant passant d’un lieu et d’une époque à l’autre, Le Montespan est un petit bijou de mise en scène (signée d’Etienne Launay) magnifié par d’ingénieux éléments de décor façon théâtre du 18e siècle. Tout paraît comme une bonbonnière aux drapés découpés de manière ciselée, d’où surgissent les comédiens comme des diablotins prêts à livrer cette féroce farce, cette ode au malamour, cette page d’histoire côté baldaquin.

Copyright Fabienne Rappeneau

Car si ce que traversent les Montespan confine au tragique, on rit tout de même beaucoup, notamment grâce aux personnages de trublions incarnés par Michaël Hirsch (que l’on avait pu applaudir dans Je pionce donc je suis), héritier des valets mutins de Molière ou Goldoni et dont chaque apparition est une respiration humoristique dans la descente aux enfers des Montespan. Car si on entre en empathie directe avec le marquis, cocu flamboyant d’abord, puis mari délaissé et solitaire par la suite, son épouse est violemment jetée du haut du piédestal où elle pensait trôner. Quand le Roi Soleil convoque la nuit à celles et ceux qui l’ont déçu ou fini de l’amuser, c’est retour impossible à la lumière… Cela gâche bien des vies certes, mais fait également de beaux spectacles comme celui-ci. Et le nom de ces rejetés demeurera pour toujours…

Le Montespan, au Théâtre de la Huchette (23 rue de la Huchette 75006 Paris) jusqu’au 23 avril du mercredi au samedi à 21h.

vlog culture, blog culture, expositions, musées, paris , vlog cinema, vlog sorties, vlog restaurants, sorties à paris, restaurants paris, restaurants, bars, salons de thé, brunch, theatre, concerts, boîtes, lieux de nuit, nouvelle youtubeuse, blog chroniques, chroniques culture, chroniques cinéma, chroniques expositions, chroniques restaurants, youtubeuse culture, youtubeuse cinema, youtubeuse expos, youtubeuse paris, youtubeuse sorties, youtubeuse restaurants, restos, tests restos, spectacles, comédies musicales, danse, concerts, blog cinema, blog paris, blogueuse culture, blogueuse theatre, blogueuse ciné, culture, fille de paname, filledepaname, vlog paris, paname, blog paris, blog parisien, vlog culture, blog culture, expositions, musées, paris , vlog cinema, vlog sorties, vlog restaurants, sorties à paris, restaurants paris, restaurants, bars, salons de thé, brunch, theatre, concerts, boîtes, lieux de nuit, nouvelle youtubeuse, blog chroniques, chroniques culture, chroniques cinéma, chroniques expositions, chroniques restaurants, youtubeuse culture, youtubeuse cinema, youtubeuse expos, youtubeuse paris, youtubeuse sorties, youtubeuse restaurants, restos, tests restos, spectacles, comédies musicales, danse, concerts, blog cinema, blog paris, blogueuse culture, blogueuse theatre, blogueuse ciné, culture, fille de paname, filledepaname, vlog paris, paname, blog paris, blog parisien, livraison paris, paris insolite, coulée verte, paname, panam, ou sortir à Paris, parisien, paris 8, paris arrondissement, parisian journey, paris aujourd'hui, paris ce week end, paris a vélo, paris comme chez soi, paris en ce moment, paris à tout prix, paris à pied, paris à la carte, paris à faire, paris à voir, à paris ce week end, à paris aujourd'hui, paris à tout prix, sortir à paris, musée à paris, que faire à paris, quoi faire à paris, paris carte, que faire à paris, paris d’Orsay musée, paris expositions, paris évènement, interviews culture, interview musique, bons plans voyages, adresses parisiennes, blog paris, blog parisienne, parisienne, spectacles paris, ou sortir à paris, cabarets paris, spectacles paris, bons plans paris, paris pas chers, concours, paris gratuit, journaliste paris, bars paris, culture paris, parcours paris, visites paris, paris tourisme, que faire a paris gratuitement, paris amoureux, activités paris, péniches paris, paris insolite, paris balades, se promener à paris, tour eiffel, paris mercredi, bateaux mouches, paris plan de métro, paris guide map, cabaret paris, ou sortir a paris, que faire a paris, paris gratuit, bon plan paris, blog paris, visites paris, sorties paris, tourisme paris, parisienne, spectacle paris, concours, spectacle paris, ou sortir paris, blog parisien, blog lifestyle, blog culture, tourisme paris, balades paris, blog lifestyle, blog fille paris, filledepaname.com , blogging, one man show, spectacle humour, one woman show, Paris la nuit, blog fille, Marie nedjar, journaliste cinéma, journaliste culture, paris culture, tourisme à Paris, monuments Paris, Arc de Triomphe, Montmartre, photos paris, spectacles Paris, filledepaname.com, fille de paname, paname, c'est une fille de paname, métro parisien, rue de Paris, parcours Paris, Paris en amoureux, paris romantique, Paris famille, Paris culture, paris littéraire, paris artistique, paris du monde, Paris est une fête, hôtel Paris, restaurants Paris, gastronomie Paris, Paris France, Paris saint germain, brasseries, bistronomie, bistrots, bistrots parisiens, terrasses à Paris, paris l'hiver, paris l'été, brasseries parisiennes, bars parisiens, boutiques paris, magasins paris, salons de The Paris, brunch Paris, interviews culture, figures de Paris, parisiens, parisiennes, rues de Paris, Champs Elysées, Grands Boulevards, galerie lafayette, printemps haussmann, giveaway, paris tourism, parisian , paris food, paris gastronomy, veggie paris, paris Outings, Paris culture, organic food in paris, boulangerie paris, sorties parisiennes, sorties paris, comédienne paris, actrice paris, actress paris, comedian paris, blog food paris, blog lifestyle paris, blog, parisian blog, paris journalist, culture journalist paris, blogueuse paris, food blog, lifestyle blog, culture blog

Publié par

Journaliste de formation et amoureux de Paris, J’ai écrit pour différentes publications à gros tirage (Questions de femmes, Le Républicain Lorrain, Carrefour savoirs, Aux petits oignons…) et pour des sites culturels (Evene.fr, Grand-Ecart.fr…). Pour Fille de Paname, je rédige articles et interviews essentiellement dirigés vers la culture. julien@filledepaname.com

2 commentaires sur « « LE MONTESPAN » AU THÉÂTRE DE LA HUCHETTE »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s